toering

Tourisme aux Pays-Bas

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, 27 août 2021

Haliade-X, le gratte-ciel qui brasse du vent

J'ai souvent parlé des moulins de Hollande dans ce blog (d'Amsterdam et d'ailleurs) et bien moins souvent des éoliennes que je trouvais pourtant fascinantes quand, il y a 20 ans, il y en avait si peu en France qu'elles donnaient un attrait touristique supplémentaire aux Pays-Bas. Tout-juste ai-je recyclé une vieille photo dans un article récent sur le climat où je pointait du doigt la faiblesse de la production de ces engins.

Depuis les Vestas et autres modèles ont poussé dans nos campagnes et ces grands moulins blancs élancés n'impressionnent plus guère, pourtant ils continuent de représenter une prouesse technique complexe qui fait de l'énergie avec du vent. Quand aux rendements que je décriais plus haut, une installation dans le port de Rotterdam montre qu'il y a longtemps que le seuil des 2 MW est dépassé c'est Haliade-X qui promet de produire six fois plus.

Une éolienne record du monde

Haliade-X est un prototype de nouveau modèle d'éolienne conçu par General Electric promettant de délivrer 12 MW. Ce prototype a été installé sur le port de Rotterdam habitué aux engins de grande taille, halls de stockage, grues portuaires, barges, portiques et porte-conteneurs parmi les plus grands du monde. La grue a été installée il y a plus d'un an, en novembre 2019 et avec ses 248 mètres de haut, et ses pales de plus de 100m, elle domine largement ces installations portuaires. Sa mise en place a nécessité plusieurs grues dépassant en taille la Maastoren.

Encore plus puissante que prévue

Si je parle aujourd'hui de ce moulin situé loin des sentiers touristiques habituels c'est que General Electric a annoncé avoir battu le record de production électrique pour une éolienne en générant 288 MWh en une seule journée. La compagnie a aussi annoncé que le prototype était plus puissant que prévu produisant 13 MW au lieu des 12 MW annoncés. Ce qui permet à certains articles de presse de titrer qu'une seule rotation de cette éolienne permet de produire de l'électricité pour un foyer pendant deux jours. Pas mal…

Ce monstre d'acier blanc ne poussera pas dans nos campagnes. Ce modèle d'éolienne est destiné aux parcs éoliens de haute mer. Le prototype de Rotterdam a déjà été réservé à 190 exemplaires pour le futur parc éolien offshore de « Dogger Bank » au Royaume-Uni. Les premières unités sont prévues à la livraison pour 2021. Elles seront produites… en France sur le site GE de Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire.

mardi, 3 août 2021

Bientôt un musée des musiques électroniques

C'est ce qu'annonce le projet Our house sur son site, un modern museum of electronic music culture va ouvrir ses portes à Amsterdam à l'été 2021. C'est maintenant. Bien plus qu'un musée, la page annonce :

Situé à Amsterdam, Our House est une expérience high-tech rendant hommage à la musique et à la culture électronique. Loin d'être un musée qu'on visite, Our house vous emmène dans un voyage innvovant et futuriste. etc.

Lire la suite...

mardi, 18 mai 2021

La mouche de Schiphol, une source d'économie ?

C'est le nudge le plus connu du monde selon le Parisien et Europe 1 qui font référence en apprentissage de l'anglais. Les nudges est donc le nouveau mot pour qualifier les incitations douces à faire quelque chose, invitation ludique ou compétitive utilisée en marketing ou en design urbain pour inciter les gens à adopter le comportement souhaité.

La remise en 2017, du prix nobel d'économie à Richard Thaler, auteur d'un livre théorisant le nudge n'est sûrement pas étrangère à cette vague d'explication d'un concept pas si récent avec un nouveau mot anglais.

La mouche de Schiphol est citée comme le nudge le plus connu du monde. Le dessin d'un petite mouche noire imprimée dans le fond des urinoirs de l'aéroport permettrait des économies de nettoyage des toilettes en incitant les hommes à viser quand il font pipi. Cette idée toute simple pour réduire les coûts de nettoyage. Les journaux français n’expliquent pas d'où vient cette idée ni si ça marche vraiment alors nous allons le voir ici.

La mouche de Schiphol

Fly etched in Urinal at Amsterdam Schiphol Airport cc-by-sa Vincent Lau

Lire la suite...

mardi, 28 avril 2020

Keukenhof 2020 ne fermera pas

Keukenhof, Lisse, dans le nord de la Hollande Méridionale est le plus grand jardin du monde et le plus visité du pays. J'ai décidé de faire écho à ma présentation de ce jardin en mai 2006 alors que j'annonçais sa fermeture imminente. Cette année le jardin ne fermera pas ses portes. Pour cause, il ne les a pas ouvertes, la faute au coronavirus qui nous contraint d'éviter les regroupements de personnes. Mais toutes les fleurs et les bulbes du jardin n'ont pas été plantées en vain, le jardin viens de proposer une visite en réalité virtuelle sur sa chaîne Youtube que je vous présente aujourd'hui.

Lire la suite...

lundi, 18 février 2019

Les 12 photos les plus cliché d'Amsterdam

Nous avons déjà vu sur ce blog, à l'aide de jolies cartes, quels étaient les endroits les plus photographiés à Amsterdam. Les statistiques de flickr permettent de voir qui prennent les photos à quels endroits mais nous n'avons pas vu les photos en question. Voici donc pour me rattraper une liste des photos les plus clichées d'Amsterdam que les touristes aiment à montrer dans les soirées diapos à leur retour ou bien sur leur réseau social préféré. Cette sélection pointilleuse a été faite en toute subjectivité.

Lire la suite...

jeudi, 24 janvier 2019

Faire du vélo à Amsterdam vu par des français

Mark Wagenbuur est un blogueur bien connu qui parle du vélo aux Pays-Bas en anglais. Il illustre souvent ces articles de vidéos tournées le long d'une piste cyclable. Une fois n'est pas coutume il présente aujourd'hui un film en français ou il apparaît comme interviewé d'un film qu'il n'a pas réalisé. Ce film, c'est un épisode de Deux, Trois jours en ville à Amsterdam par Nadine Kuhn.

Mark Wagenbuur a inspiré le titre de mon article en écrivant Cycling in Amsterdam through French eyes. Le film français, il a pris soin de le sous-titrer en anglais pour ses lecteurs, avec l'aval de l'auteur Nadine Kuhn. Mais je suis heureux de le reprendre ici pour mes lecteurs qui comprennent le français.

Ceci n'est qu'un extrait de l'émission qui dure presque une heure au total et a été diffusé le 25 novembre sur la chaîne voyage. Sur ce petit extrait, j'ai deux petites remarques parce qu'en deux, trois jours, on n'a pas le temps de cerner toute la complexité du vélo aux Pays-Bas:

Lire la suite...

mercredi, 7 février 2018

Un nouveau blog à Amsterdam à découvrir

Après avoir constater la disparition du forum.nl je pourrais me lamenter que les blogs que je présentais ici il y a presque 10 ans sont presque tous aujourd'hui morts. J'ai d'ailleurs retiré la liste des liens amis sur le coté de mes pages parce que trop de ces liens disparaissaient. Ce n'est plus la grande époque des blogues où tout le monde faisait le sien et où l'on pouvait s'interpeller par posts interposés mais les blogs ne sont pas morts pour autant. C'est pourquoi je vais aujourd'hui vous un présenter un nouveau.

amsterdam-decouverte-logo_NB_Huis.png

Découvrir Amsterdam a l'intention de présenter Amsterdam principalement aux touristes ou aux gens de passage sous l'angle de la surprise. Les inévitables rubriques où loger et où dormir son complétés par des préoccupations hors des guides mais tellement parlantes pour un local. Ainsi, on peut choisir où aller nager ou bien où aller regarder la pluie. Le où fumer un joint est moins classique mais un vrai guide d'Amsterdam ne serait pas complet sans une petite liste de coffeeshops.

maisons-decouverte-amsterdam.png

Au début, découvrir Amsterdam alignait des maisons de canaux pour faire son logo. Il semble qu'aujourd'hui les maisons de Marielle Loussot ont laissé place à des jumelles seules. À l'origine donc, ce blog a été lancé par des professionnels du web et un loueur de vélos pour partager leur expérience tout en faisant la promotion de leurs services mais c'est aujourd'hui Anne qui assure la maintenance en partageant ses découvertes de française à Amsterdam.

Les découvertes sont parfois le lot quotidien que l'Amstelodamois oublie de remarquer par habitude. Pour moi qui ne vis plus en ville depuis quelques années déjà c'est parfois triste de voir que mon quotidien d'avant disparaît comme les sous-marins.

Ces découvertes quotidiennes sont consignées dans Amsterdag, le blog du site mais la partie guide reste d'actualité avec les suggestions de la semaine[1]. Si vous aussi, vous avez remarqué que les suggestions de la semaine n'ont plus été mises à jour depuis novembre dernier, vous devez comprendre pourquoi j'en parle aujourd'hui. Alors ? c'est pour quand la suite ?

Note

[1] auparavant suggestions du week-end mais les gens s'ennuyaient le vendredi…

mardi, 2 janvier 2018

Agrandissement des Pays bas sans recours aux polders

Les billets de début d'année sont souvent l'occasion d'annoncer des réductions comme la réduction de libertés ou du nombre de communes. Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler d'augmentation. Les Pays bas ont grandit de 10 ha en ce 1er janvier et ce n'est pas en gagnant des m² sur la mer… En fait les nouveaux territoires néerlandais ont été gagnés sur la Belgique, sans tambours ni trompettes.

Lire la suite...

vendredi, 20 octobre 2017

Inktober d'Amsterdam

Vous devez connaître Inktober ce défi de dessinateur qui consiste à faire un dessin à l'encre par jour pendant un mois. Juste avant Movember et Decembeard, le mois d'octobre nous offre une floraison graphique pour tous les goûts et dans le monde entier. Alors évidement, en Hollande aussi on s'est mis à Inktober et je ne pourrais pas passer en revue tous les dessinateurs du pays qui y participent. Juste je voudrais partager le Inktober d'une compatriote qui vit à Amsterdam. Et quand on décide de faire une série quotidienne sur Amsterdam, quel est le thème ? Je vous le donne en mille : Le vélo. Donc Lauraine Meyer, Amstélodamoise depuis 2015 nous propose sa série sur la petite reine au pays des canaux sur Instagram.

A post shared by loren (@_byloren_) on

A post shared by loren (@_byloren_) on

Lire la suite...

lundi, 13 juillet 2015

Cathédrale impromtue (2/2)

Parfois, au détour d'un petit tour en voiture ou à vélo, on découvre qu'on est passé à proximité d'une cathédrale. Cathédrale construite dans un endroit et d'un matériau inhabituels. J'ai parlé de cette cathédrale de Reims en rochers à proximité du delta project, réalisée par Marinus Boezem. Mais l'artiste ne s'est pas arrêté à cette seule cathédrale. L'une d'elle se croise sur l'île du Flevoland, le long des pistes cyclables d'Almère. C'est la cathédrale verte, (De Groene Kathedraal).

La cathédrale verte

La cathédrale verte est en fait mieux visible du ciel et aujourd'hui même les plans du coin la font apparaître, ce qui n'était pas le cas pendant de nombreuses années. Ici vous pouvez la voir sur OpenStreetMap :

La Cathédrale verte sur Openstreetmap

La cathédrale verte est en fait une double cathédrale, le monument lui même, composé de peupliers plantés de la même manière que les piliers de la cathédrale de Reims, et une clairière dans le bois juste à coté, de la même taille et forme que la cathédrale. Tout est fait comme si les arbres avaient été transportés d'un lieu d'extraction à un lieu de construction, comme pour les pierres d'une cathédrale. Ici, la clairière est à quelques minutes de marche de la cathédrale verte.

chaque arbre est relié par un petit chemin piéton qui achève le plan de la cathédrale. Au sol, on voit les chemins et on peut les emprunter mais on voit surtout un grand bosquet de peupliers dont l'alignement est peut être singulier mais pas très explicite.

La Cathédrale verte au sol

Comme pour les crop circles anglais, il faut prendre de la hauteur pour admirer au mieux ce monument arboricole. Les meilleurs photos sont donc prises d'avion ou de drônes et montrent la cathédrale verte dans toute sa splendeur.

La Cathédrale verte vue du ciel

La construction de la cathédrale a commencée en 1987 quand la mairie d'Almère a décidé de planter selon les plans de Marinus Boezem conçus en 1978, des chênes et des hêtres et des haies selon le plan de cette cathédrale, ainsi qu'une autre avec des peupliers de Lombardie. La première cathédrale tombait en ruine à mesure que les arbres poussaient de manière irrégulière (c'est aujourd'hui la clairière) alors que la seconde montait vers le ciel lentement comme devait le faire la cathédrale de Reims au 13ème siècle. En 1996 les peupliers étaient suffisamment grand pour que la cathédrale soit officiellement ouverte et les chemins ont été installés au sol. Le musée du Pavillon d'Almere (Museum De Paviljoens) qui présente cette oeuvre, la date de 1978-1996 comme si l'artiste avait passé presque 20 ans à travailler dessus.

En fait ce sont les arbres qui ont fait le plus gros du travail en poussant pendant toutes ces années. Cette œuvre de land art s'intègre tellement dans le paysage que c'est le paysage qui la fait vivre...

- page 1 de 12