me in Amsterdam

dagelijks

Quotidien

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, 2 juin 2015

Le retour du festival très court

Le festival très court continue aux Pays-Bas et pas qu'un peu puisqu'il a lieu cette année dans deux villes au sud de la capitale : Rotterdam et la Haye. Deux sélections sont au programme, la sélection internationale, programme phare du festival où vous pourrez élire le meilleur très court de l'année et Women's words, une sélection de films très courts par des femmes et sur les femmes. Le programme détaillé est disponible ci-dessous avec liens pour réserver votre billet.

Sélection internationale

Women's words

Un nouveau logo et une nouvelle chaine Youtube

L'année dernière Le festival faisait peau neuve avec un nouveau logo plus cinématographique et une marque qui met les mots français «très court» en avant. Exit le «Very Short» des premières années, le festival est né à Paris, et à quelques années de sa majorité, il s'assume complètement. Le nouveau logo est venu avec un nouveau site web, déjà disponible en 4 langues (mais pas le néerlandais) et surtout une chaine Youtube où l'on peut revoir les films des précédentes éditions.

trescourt-EN.png

Cinq ans déjà

Melanie-et-Alix-au_CREA-2010.jpg Quand j'étais à Paris, j'allais presque tous les ans au forum des images pour le festival des très court. Un amusant programme éclectique de films très courts dont le seul point commun est de ne pas durer plus que 3 minutes. Voilà comment j’introduisais en 2010 l'arrivée du festival très court aux Pays-Bas, je titrais même Festival des très court enfin à Amsterdam, très fier d'être à l'origine de cette première Batave, avec Mélanie. 2010 a été un très bon cru avec la victoire d'un cinéaste local pour cette première à Amsterdam.

Les années suivantes, nous avons renouvelé l'expérience avec des succès comme l'arrivée du festival à la Haye ou des déboires comme le désistement de dernière minute d'un cinéma. Depuis mon départ, le festival Très court continue aux Pays-Bas. Mélanie se charge seule de l'organisation mais elle ne chôme pas, deux villes sont au programme cette année: la Haye avec un retour à la Nutshuis et Rotterdam avec un nouveau lieu à découvrir : le Worm. Les cinémas d'Amsterdam semblent plus dûrs à convaincre mais cela donnera à ses habitants l'occasion de sortir hors des murs de la capitale.

De mon coté, j'ai pu introduire le festival à Prague, mais ça, c'est une histoire qui n'est plus me in Amsterdam...

mardi, 10 mars 2015

Scrutins pour les départements et les provinces

J'ai souvent parlé d'élections sur ce blog. Aussi bien aux Pays-Bas qu'en France. Mais pour cette fois je vais parler des deux en même temps puisque les hasards du calendrier ont posé les élections au même moment dans les deux pays. Même période mais encore une fois des différences notables dans l'organisation administrative et électorale. Les néerlandais se déplaceront une fois en semaine tandis que les français devront se déplacer deux fois le dimanche. Différences mais aussi ressemblances comme dans les approches politiques. Faisons le point.

Lire la suite...

jeudi, 18 septembre 2014

L'assistance automobile avec ANWB

Nombreuses sont les personnes qui m'ont fait remarquer le design biscornu des bornes de secours au bord des routes hollandaises. Alors que dans presque tous les pays elles sont oranges, ici, elles sont jaunes avec des pointes effilées en tête.

Voiture en panne le 14 septembre

Pour répondre à vos interrogations, j'ai décidé de tomber en panne sur l'autoroute, afin de vous faire profiter de mon expérience avec l´une de ces bornes et de l'assistance qu'elle est sensée apporter.

Lire la suite...

jeudi, 28 août 2014

Comment se garer le long d'un canal

Cela fait longtemps que je n'avait pas parlé de la difficulté de garer sa voiture à Amsterdam. Les places de parking sont rares et chères et même les résidents doivent attendre parfois plusieurs années avant d'obtenir un permis de stationnement résidentiel.

Une fois la place trouvée, il faut faire face à une nouvelle difficulté : celle de la remplir sans dépasser. En effet, les places le long des canaux sont très étroites et comme elles sont le long des canaux, sortir de l'emplacement indiqué peut être fatal pour votre véhicule.

Une clio dans le canal ?

Lire la suite...

mercredi, 23 juillet 2014

Jour de deuil national

Minute de silence à Schiphol
Minute de silence à Schiphol par James

En illustration de ce post, deux photos de copains, prises au moment de la minute de silence observées dans le pays à 16 heures, heure supposée de l'arrivée à Eindhoven des corps des victimes la catastrophe du vol MH17 survenu le 17 juillet.

Lire la suite...

vendredi, 18 avril 2014

Tears of steal, les larmes d'acier

Tos-poster.png L'autre jour je suis allé au cinéma, voir une projection de films libres. Contrairement à ce qu'il se passe à la télé, les films libres sont des films qu'on a le droit de voir dans tous les pays et qu'on a le droit de télécharger et de téléverser à loisir parce que la licence le prermet. Il devrait y avoir plus de films de ce genre parce que c'est quand même pratique de pouvoir voir et partager ce qu'on veut où on veut.

L'un de ces films se passe à Amsterdam, c'est Tears of steal, de Ian Hubert. Dans ce monde futuriste, les robots dominent la ville et des humains résistants sont réfugiés dans la tour de Oude kerk. On y voit les magnifiques orgues de cette église, les maisons typiques au bord des canaux et aussi un pont piéton qui enjambe Oudezijds Voorburgwal (ou bien Oudezijds Achterburgwal). Ce pont est au cœur de l'histoire romantique à l'origine de la trame de ce film. Mais je ne préfère pas vous dévoiler l'intrigue alors que vous pouvez regarder ce film directement sur ce blog[1].

J'ai beaucoup aimé cette mise en scène de la ville d'Amsterdam dans un récit de science fiction. La ville devient un des personnage de l'histoire parce qu'elle nous est familière, une peu comme dans SINT ou Amsterdamned.

Ce film a été réalisé apr une équipe talentueuse et financé par la fondation Blender[2] (Elle aussi basée à Amsterdam). Cette fondation finance de jeunes réalisateurs qui font des films utilisant le logiciel Blender, un logiciel libre de modélisation 3D utilisé par de nombreux studios à travers le monde.

Le prochain film

Je profite donc de cet article pour vous présenter cette fondation ainsi que son dernier projet : Gooseberry par le réalisateur français Mathieu Auvray. Gooseberry a encore besoin de votre aide pour boucler son financement. Vous pouvez le faire directement en offrant votre aide dans le cadre du croudfounding ou d'achat d'espaces de sockage sur la page du projet. Amsterdam ne devrait pas jouer dans ce film mais ça promet d'être bien quand même.

Notes

[1] la licence me permet de le diffuser

[2] Et peut-être aussi par du placement produit «Mango»

mardi, 27 août 2013

Les arrondis

Avant même de venir m'installer aux Pays-Bas, j'aimais y faire mes courses et payer en liquide, dans la même monnaie qu'en France. L'euro est quand même bien pratique quand on vit à cheval entre deux pays. Pas de frais de change, pas de différence de taux ou de petite monnaie inutilisable qui traine au fond des porte-monnaie.

Avant même de venir m'installer aux Pays-Bas, j'ai aussi remarqué que, dans ce pays, les magasins n'aimaient pas les petites pièces. Pour éviter d'avoir des fonds de caisse trop lourds, les caissiers arrondissent la somme à 5 centimes près et ne s'embêtent pas avec les toutes petites pièces.

Dans ce magasin, l'arrondit (''afronding'') apparait comme une somme (positive ou négative) complétant le rendu de monnaie.

Nouveau mot: Afronding

Lire la suite...

lundi, 24 décembre 2012

Joyeux Noël 2012

Je suis peut-être loin des Pays-Bas mais je suis proche de vous par la pensée. C'est encore plus vrai pour les fêtes de Noël. Samedi dernier, en me promenant dans la neige, je suis passé par une station de bus appellée « Internationale ». Il y avait une crèche sur la place, avec plein de santons, vraisemblablement réalisés par les élèves du coin. C'est l'occasion de souhaiter mes vœux pour un très bon Noël dans plein de langues.

Vrolijke Kerst

Pour changer, je mets en valeur le flamand qui souhaite un vrolijke Kerst, joyeux Noël, en mettant l'accent sur l'évènement plutôt que sur les deux à trois jours feriés.

Je vous invite à cliquer sur l'image ci-dessus pour voir mes vœux en plus grand et dans toutes les langues. Et aussi à relire les histoires de saison.

Joyeux Noël 2011
Joyeux Noël 2010
Saint Nicolas ne concurence pas Noël
Joyeux Noël 2009
Cette année les vitrines de noël sont sexy
Joyeux Noël 2008
La messe de Noël en français
Ma carte de 2007
La chanson de Noël de 2006
Joyeux Noël 2006
Douce nuit, Sainte nuit / Stille nacht, Heilige nacht
Les Noël des Pays-Bas
Dweede kerstmis is boxing day ?
La tradition des vœux en 2008
Nouveau mot : Kerstpakket (cadeau de noël)
Les inondations de Noël
Les maronniers de l'hiver
La fin des sapins

lundi, 19 novembre 2012

Mario Draghi

billets de 10 euros Voilà un sujet que je voulais traiter depuis longtemps. Un sujet qui touche presque tous les européens et même le quotidien de gens en dehors de l'Union Européenne : l'Euro. Je ne vais pas retracer l'histoire de la monnaie unique que vous pouvez retrouver ça et là, ni parler des déboires actuels que certains appellent « crise de l'euro » alors que c'est une « crise de la dette » auquels certains états doivent faire face.

Dans le cas de crise, la monnaie, comme les taux d'intérêts peuvent être des outils de régulation et c'est là que la banque centrale a un rôle à jouer. La marge de manoeuvre est étroite mais c'est sur ces points que Mario Draghi, nouveau président de la banque centrale européene (BCE) était attendu. Moi je l'attendais ailleurs.

Lire la suite...

mardi, 21 août 2012

Pénurie sur les liquides

Une petit photo d'un ancien collègue m'indique que la canicule a enfin touché Amsterdam. Après s'être plaint d'un été pourri, les Amstelodamois vont enfin pouvoir se plaindre des nuits trop chaudes ; privilège, qu'ils ne veulent pas laisser aux français.

Albert-Hein-liquides-vide
Le meilleur choix d'Albert Hein au rayon liquides (source: @miklosjuhasz)

Quand il fait chaud, il faut boire, c'est bien d'acheter de l'eau même mélangée à des cochoneries et même à la dernière minute. On touche ici, la limite du système Albert Hein: Petits supermarchés disséminés partout. À cause de leur petite surface, les supermarchés Albert Hein sont obligés de pratiquer le flux tendu. Pas de stock, mais des camions qui barre la rue régulièrement et des employés qui passent leur temps à recharger les étagères. Rappellez-vous ce film où l'on se plaint de les avoir toujours dans le chemin.

Les jours de festival (gay pride, fête de la reine...), tous les Albert Hein prévoient le coup en surapprovisionnant la bière. Les jours de canicule ne sont pas prévus au manuel du directeur d'Albert Hein ; fut-il en pleine zone touristique. Tant-pis.

- page 1 de 22