toering

Tourisme aux Pays-Bas

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, 16 avril 2015

Un sourire sur le canal

Voilà très longtemps que des photos ne se sont pas exposées sur ce blog. Heureusement l'inspiration vient parfois des autres et je suis heureux de partager une photo de Dana. Une surprise qui porte le sourire dans la nuit Amstelodamoise.

Canals are smiling

:-)

mercredi, 25 février 2015

Bienvenue à Amsterdam

Alix, 40 ans GEEK ET FAN DE NATURE
Si je passe beaucoup de temps devant mon ordinateur, je préfère que l’on me suive à vélo que sur Twitter. J'aime Amsterdam pour... ses ruelles, ses richesses, ses trésors et tous ces spots où l’on sert de la bonne bière. Suivez le guide ! Mon petit + : Partir à la découverte de la nature'

C'est comme ça que commence ma présentation sur le site de Thalys (mon train préféré entre Paris et Amsterdam), où pendant deux ans (2011 et 2012) j'ai invité les lecteurs à partager mes meilleurs spots d'Amsterdam. L'exercice avait des figures imposées comme les thèmes, le ton et le format. Les sujets étaient soigneusement contrôlés avant publication mais c'était une activité intéressante qui a peut-être fait chuter le nombre d'articles sur ce blog.

Alors pour me rattraper, et comme je me l'étais promis il y a si longtemps, je vais vous les proposer à la lecture ici même. Cette série s'appelle bienvenue à Amsterdam parce que nous étions présentés par le site comme les welcomers des voyageurs en train. Pour commencer, je vous propose les bonnes adresses pour manger.

Lire la suite...

vendredi, 12 décembre 2014

Pour se soulager (5)

J'ai déjà passé en revue les différents moyens de se soulager à Amsterdam. C'est surtout qu'il y a des moyens qu'il ne faut pas utiliser. Pisser dans la rue par exemple ce n'est pas autorisé. Vu le nombre de touristes (et locaux) imbibés qui débarquent les vendredi soir, il est bon de le rappeler. C'est ce que fait la mairie en apposant ces panneaux dans les quartiers de sortie.

Ne pas pisser dans la rue

Pour que les imbibés puissent se soulager, elle met à disposition des bacs à pipi en plastique qui sont évacués à la fin du week-end. Il y a aussi quelques vespasiennes, qu'on appelle krull, dans la ville mais ces dernières tendent à être remplacées par des toilettes publiques plus modernes. Tout ça pour dire qu'il ne faut pas pisser dans la rue.

voir aussi

vendredi, 5 décembre 2014

La fausse cocaïne d'Amsterdam tue

Depuis quelques jours, de grands panneaux ont été disposés dans les rues d'Amsterdam. C'est a police de la ville qui les a placés là et ils s'adressent en premier lieu aux touristes. Si on n'y prend pas garde on dirait que la police essaye de vendre de l'héroïne blanche aux touristes.

white heroine sold to tourists

Les apparences sont parfois trompeuses et les choses ne sont pas si simples que ça. Explications :

Lire la suite...

mardi, 11 novembre 2014

Train de nuit, c'est fini

J'essaye un service de train de nuit pratique et moins cher entre Prague et Amsterdam et hop, voilà que Deutsche Bahn annonce sa fermeture.

Nouveau mot : Slaaptrein

En 2010, Je devais me rendre à Prague pour le boulot fin avril. Mais les perturbations fumeuses du volcan islandais Eyjafjöll (j'espère l'avoir bien dit) m'a incité à chercher d'autres moyens de transport que l'avion. C'est là que j'ai découvert l'option train de nuit (slaaptrein). Les néerlandais disent train où dormir même si le nachttrein qui veut dire train de nuit existe aussi. Tout le monde comprend, s'il est aussi possible de dormir dans un tain de jour même si c'est moins confortable...

City Night Line

Le service de train de nuit est opéré par la CNL, City Night Line, filiale de la DB allemande très présente à Amsterdam Centraal avec ses ICE rouge et blancs. Les trains de CNL sont plus discrets le soir mais il y en a plusieurs partant entre 17 et 18 heures en direction de Prague, mais aussi de Varsovie (le même train qui se sépare à Berlin), Copenhague ou Zurich. Les billets sont disponibles à partir de 29 euros (prix promo en siège inclinable) à presque 300 euros en coupé individuel de luxe.

Même si j'ai pris l'avion en 2010, j'ai pu noter que ce pourvait être une bonne option pour visiter l'Europe. Même si on passe 10 ou 12 heures dans le train, on ne perd pas de temps puisqu'on se couche dans un pays et on se réveille dans l'autre. Grâce au train de nuit, le transport et une nuit d'hébergement coute moins cher qu'un billet d'avion. Qu'il n'y a pas de changement pour rejoindre le entre ville en train. On évite aussi le scan de sa valise et la fouille au corps, les multiples contrôles et l'attente dans un supermarché, tout ce qui fait qu'on aime les aéroports. Plusieurs lignes partent d'Amsterdam et de nombreuses autres parcourent l'Europe. La carte des lignes de la CNL couvre bien plus que l'Allemagne.

Carte du réseau des trains de nuit CNL

J'ai finalement testé ce train de nuit cette année entre Prague et Amsterdam.

Lire la suite...

mardi, 9 septembre 2014

Aviron : Championnats du monde d'Amsterdam

Pour ce qui est du sport, je vous ai déjà parlé en long en large et en travers du football, le principal sport national et un petit peu de hockey, un autre sport très en vue aux Pays-Bas. Je vous ai notamment parlé de filles qui sont plusieurs fois de suite championnes d'Europe (comme en 2009 à Amsterdam), du monde (comme en 2006, année du début de ce blog) et olympiques.

Nouveau mot : Roeien

Un autre sport semble être en vue à Amsterdam c'est l'aviron (roeien). Un pays avec autant de canaux se prête bien évidement à la pratique des sports d'eau. Il n'est pas rare lors de mes promenades à vélo le long de la rivière Amstel, de croiser des rameurs en plein effort comme le montre cette photo :

Aviron sur l'Amstel (Roeien op Amstel)

Les compétitions d'aviron sont nées en Grande Bretagne et ce pays est encore aujourd'hui à la pointe de ce sport, grand pourvoyeur de champions. Mais les Pays-Bas se sont mis très tôt à ce sport et comptent aussi leur lot de champions. Amsterdam a déjà hébergé la coupe du monde d'aviron en 1921 comme le témoigne cette vidéo archivée sur Wikipedia :

Lire la suite...

mardi, 8 avril 2014

Cathédrale impromtue (1/2)

Il y a bien longtemps, je suis allé visiter plan delta, ce projet fou de plusieurs ouvrages ayant pour but de stopper la mer quand elle fait le gros dos (pas si fou que ça comme idée). Ceci pour éviter les inondations meurtrières comme celles de la Sainte Elisabeth. Une des choses qui m'ont le plus marqué c'est ce plan de cathédrale, sur l'île artificielle de Neeltje Jans, au pied de l'Oosterscheldekering, à deux pas du musée qui présente le projet au public. Lorsqu'on gare sa voiture sur le parking à coté, ces rochers ressemblent à de simples rochers posés là pour éviter que des camping cars s'y garent mais y regarder de plus prêt (de plus loin en fait) on y découvre les plans d'une cathédrale.

J'avais posé une question sur le forum pour découvrir ce que tout cela signifiait mais sans grand succès. J'ai trouvé la réponse tout seul, que je vous livre ici.

la cathédrale de Reims sur Neeltje Jans (photo : Max Froumentin)

Ces cailloux sont l'œuvre de Marinus Boezem qui reproduit ici les plans de la cathédrale de Reims. Les plans de cathédrales gothiques ont un graphisme bien équilibré et je trouve que Reims est un bon choix. L'histoire ne dit pas si c'est ce qui a inspiré Marinus Boezem.

Sur le chemin au dessus de la cathédrale, trône le message :

Hier gaan over het tij
de maan, de wind en wij

Ce qui veut dire : « Ici, se tient au dessus de la marée, la lune, le vent et nous » Ce qui se rapporte aux travaux du plan delta bien plus que de la cathédrale de Reims. En effet, grâce au plan delta, les néerlandais peuvent se vanter d'être les seuls, après la lune et le vent à contrôler les flots.

Cette cathédrale est visible sur place mais on la voit mieux depuis le ciel.

mardi, 5 novembre 2013

Schiphol, Hall M comme Metamorphose

Je vous ai partagé ma visite du musée de Mauritz Cornelis Escher in het Paleis van Den Haag et je vous ai même parlé d'une de ses œuvres les plus connues appelée Metamorphosis I, II et III. Je vous disais même que cette œuvre était visible à la poste centrale de la Haye. Ce n'est pas vraiment vrai, la fresque de la poste de la Haye est une copie.

En fait, c'est la poste de la Haye qui a provoqué la création de Metamorphosis III l'idée était de rallonger Metamorphosis II (4 mètres de long) de 3 m. Le résultat est un œuvre de 7 mètres sur bois qui est aujourd'hui dans le musée M. C. Escher de la Haye avec les autres métamorphoses. Parmi les nouveaux motifs rajoutés on peut y voir des enveloppes ailées, symbole du courrier qui voyage, hommage certain au commanditaire de l'œuvre. Cette nouvelle composition a ensuite été reproduite en 7 fois plus grand sur toile par l'étudiant en beaux arts Huug Vooys sous la supervision du maître Escher lui même. C'est du moins ce qu'affirme la page du musée qui parle de cette toile. Elle précise en outre, que la toile a été présentée au public en novembre 1969 et ce dernier a pu l'admirer jusqu'en 2008.

Métamorphose 1ère partie Métamorphose 2ème partie Métamorphose 3ème partie Métamorphose 4ème partie Métamorphose 5ème partie

Quand deux ans plus tard j'annonçais que les bureaux de poste allaient fermer, à commencer par le mien, je ne me doutais pas que le bureau de poste central de la Haye, celui là même qui était décoré de la longue frise était déjà fermé depuis plus d'un an. Cette fermeture est complètement passée sous mon radar (et sous le votre aussi je suis certain) et ce n'est que bien plus tard que je me suis demandé ce qu'est devenu la toile de 48m de long signée MCE (M. C. Escher) qui décorait jadis ce bureau de poste.

Metamorphosis III à Schiphol

Ce n'est qu'au hasard de mes déplacements que je me suis retrouvé au pied de cette œuvre dans un hall de l'aéroport de Schiphol. C'est donc près d'Amsterdam qu'elle a échoué alors que l'aéroport de Rotterdam-la Haye était pourtant bien plus près. Il me semble qu'à l'époque c'était le hall G, réservés aux vols bons marché et aux charters mais j'ai constaté que le hall a été renommée Hall M. Peut-être est-ce à cause de la frise Metamorphose. Quelqu'un a décidé de donner à la porte la première lettre de la frise qui y est exposée.

Schiphol Gates M comme Metamorphosis III

Ce n'est hélas pas suffisant pour intéresser les voyageurs. Les yeux rivés sur leur billet ou leur téléphone, ils ne lèvent la tête que pour regarder le panneau des départs voir si la porte de leur vol est annoncée. Ce sera la porte M-quelque chose, M comme Métamorphose.

mardi, 20 août 2013

Les cent ans du palais de la Paix

Un petit mot de l'ambassadeur en cette fin août nous rappelle le rayonnement de la France.

A la fin de ce mois, le 28 précisément, nous célébrerons le centenaire du Palais de la Paix, construit voici un siècle par l’architecte français Victor-Louis Cordonnier. Préférer la négociation à l’usage de la force, tel était le sens des Conférences de La Haye. Un siècle et quelques guerres plus tard, ce message, que ce Palais incarne en plein centre de la capitale internationale de la justice et du droit, demeure entièrement d’actualité.

Pour être précis, ce n'est pas le Général de division Victor-Louis Cordonnier mais bien Louis Marie Cordonnier qui est l'architecte de ce monument. Louis Marie Cordonnier est entre autre connu pour les nombreux beffrois qu'il a érigé dans le nord, sa région de naissance.

Lire la suite...

dimanche, 16 juin 2013

Expo photos en plein air (7)

Je ne suis plus à Amsterdam mais quand j'y passe je fais des découvertes qui me semblemt familières et nouvelles en même temps.

Familières parce que l'exposition de photos en plein air est une habitude de la ville aux 1300 ponts que j'ai déjà relaté plusieurs fois dans ce blog. Nouvelle parc que chaque exposition est nouvelle et offre à découvrir un nouvel univers.

L'autre nouveauté est aussi l'emplacement de cette exposition, sous le Spaarndammerspoorbrug, le pont rail sur lequel passent tous les trains reliant Amsterdam à Haarlem. Le passage sous ce pont, passage obligé entre le Quartier de Spaarndammerbuurt et Westerpark, est surtout emprunté par les vélos et les voitures. Il y a peu de piétons qui flânent sous ces rails. Idem pour moi, peu de temps pour flâner devant ces grands panneaux cette fois mais juste quelques minutes pour prendre des photos et les partager avec vous.

Expo photos en plein air (7) à Spaarndammerbuurt

Expo photos en plein air (7) à Spaarndammerbuurt

En fait chaque photo est un photo montage et la série n'a pas de fil conducteur sauf que les photos se suivent elles sont liées l'une à l'autre par un objet ou une couleur que l'on retrouve sur les deux images mais sous des angles différents. Cela donne une frise un peu (mais alors très peu) comme la presque Metamorphose de M.C. Escher dont je vous ai parlé il y a quelques années.

Expo photos en plein air (7) à Spaarndammerbuurt

Comme à chaque expo en plein air, les gens passent et s'en foutent…

- page 2 de 12 -