Recherche

Votre recherche de trains a donné 22 résultats.

mardi, 6 septembre 2016

Le Amsterdam des touristes et celui des locaux

Amsterdam Tourists and locals En cette période de rentrée penchons nous sur les vacances et son corollaire, le tourisme. Après les cartes des tweets néerlandais, un autre spécialiste a fait une étude sur les données partagés par les internautes. Cette fois c'est le partage de photos qui nous intéressent et qui dit photos dit photos de vacances. Voici le Amsterdam des touristes… et celui des locaux.

Lire la suite...

mardi, 6 janvier 2015

Twitter aux Pays-Bas, rue par rue

J'avais souligné, après le jour de l'an 2001 le nombre de tweets venant des Pays-Bas était plus important qu’ailleurs. Une question était en suspend, celle de la raison de cette loquacité batave(1). Le service Mapbox a dévoilé en 2013 une carte du monde des tweets géolocalisés faisant apparaitre les lieux où l'on tweetait le plus. Encore une fois, les Pays-bas se détachent des pays environnants mais moins que sur la carte des tweets du nouvel an. Ils semble que la proximité des grandes villes où l'on tweete soit ce qui crée cette impression que le pays entier tweete. Par comparaison, l'Angleterre, où il y a aussi de nombreux tweets ressemble plus à un réseau étalé que les Pays-Bas.

 C'est en zoomant sur la carte pour découvrir les hauts lieux de twittage de Hollande, que cela devient intéressant.

Lire la suite...

mardi, 11 novembre 2014

Train de nuit, c'est fini

J'essaye un service de train de nuit pratique et moins cher entre Prague et Amsterdam et hop, voilà que Deutsche Bahn annonce sa fermeture.

Nouveau mot : Slaaptrein

En 2010, Je devais me rendre à Prague pour le boulot fin avril. Mais les perturbations fumeuses du volcan islandais Eyjafjöll (j'espère l'avoir bien dit) m'a incité à chercher d'autres moyens de transport que l'avion. C'est là que j'ai découvert l'option train de nuit (slaaptrein). Les néerlandais disent train où dormir même si le nachttrein qui veut dire train de nuit existe aussi. Tout le monde comprend, s'il est aussi possible de dormir dans un tain de jour même si c'est moins confortable...

City Night Line

Le service de train de nuit est opéré par la CNL, City Night Line, filiale de la DB allemande très présente à Amsterdam Centraal avec ses ICE rouge et blancs. Les trains de CNL sont plus discrets le soir mais il y en a plusieurs partant entre 17 et 18 heures en direction de Prague, mais aussi de Varsovie (le même train qui se sépare à Berlin), Copenhague ou Zurich. Les billets sont disponibles à partir de 29 euros (prix promo en siège inclinable) à presque 300 euros en coupé individuel de luxe.

Même si j'ai pris l'avion en 2010, j'ai pu noter que ce pourvait être une bonne option pour visiter l'Europe. Même si on passe 10 ou 12 heures dans le train, on ne perd pas de temps puisqu'on se couche dans un pays et on se réveille dans l'autre. Grâce au train de nuit, le transport et une nuit d'hébergement coute moins cher qu'un billet d'avion. Qu'il n'y a pas de changement pour rejoindre le entre ville en train. On évite aussi le scan de sa valise et la fouille au corps, les multiples contrôles et l'attente dans un supermarché, tout ce qui fait qu'on aime les aéroports. Plusieurs lignes partent d'Amsterdam et de nombreuses autres parcourent l'Europe. La carte des lignes de la CNL couvre bien plus que l'Allemagne.

Carte du réseau des trains de nuit CNL

J'ai finalement testé ce train de nuit cette année entre Prague et Amsterdam.

Lire la suite...

mardi, 20 mars 2012

le Thalys neige

Cet hiver, comme beaucoup de néerlandais, je suis allé skier dans les Alpes. Comme certain d'entre eux, je me suis rendu dans les stations en prenant le train. Pas n'importe quel train, le train à grande vitesse qui va en France dont j'ai beaucoup parlé sur ce blog: Le Thalys. Ce n'est pas un Thalys comme les autres que j'ai pris mais un Thalys neige.

de Gare Centrale Amsterdam à Bourg-Saint-Maurice

Lire la suite...

lundi, 20 décembre 2010

Les marronniers de l'hiver

Si l'on regarde la météo, on comprend que l'automne est terminé depuis longtemps. Il est donc temps de parler des marronniers[1] de l'hiver même ci ces derniers sont plus jolis en automne.

Neige sur les canaux

Nouveau mot: Witte Kerst

Witte Kerst signifie Noël Blanc. Comme dans toute langue ou le mot noël est associé à blanc, cela signifie Noël sous la neige. La presse quotidienne nous sert cette nouvelle comme si s'en était une depuis que la neige est tombée un peu partout en Europe. La météo annonce de la neige pour les 24 et 25 décembre. Aux Pays-Bas il faut aussi compter le 26[2]. Ce pourrait donc être le cas cette année. Une page recense le nombre de noël blancs en province de Twente. Il semblerait que cela se passe avec une constance irrégulière mais certains vont nous parler de dérèglement climatique...

Qui dit neige...

... dit problèmes de transports. Dans les pays où la neige ne tombe qu'une fois tous les trois ans, il n'y a généralement pas d'équipe dédiée pour déblayer les voies de communication en temps et en heure. Résultat, aux premières chutes de neige, les trains et les avions sont soit annulés soit retard. Quand au trafic automobile, il est comme en France, pire qu'avant la neige. Ce week-end je me suis retrouvé coincé une heure dans un train immobile (La Haye - Amsterdam) parce qu'un échangeur était bloqué (lui aussi). Je commence à avoir l'habitude des retards de la NS pour raison climatiques. Comme l'année dernière, les Thalys ne peuvent pas être à l'heure par temps de gel. N'oubliez pas de d'envoyer vos demandes de compensation au bon service client.

neige sur les vélos

Drooderfiets a froid

Mon vélo aussi a des problèmes de transport. La neige est glissante et donc source de chutes. J'ai essayer de donner un peu plus de mordant à la route en suivant les conseils d'un vendeur de vélos hollandais à Seattle. Seattle Snowpocalypse nous explique que les colliers de serrage rendent à la roue son adhérence. c'est sans compter sur les tronçons sablés de mon trajets. les aléas de la route ont cassé un à un les colliers de serrage, durcis par le froid. La conduite du vélo doit donc s'adapter à la neige de manière classique: pas d'accélération ou de freinage brusque et tourner sans se pencher de préférence sur une route non accidentée. Finalement, mon plus gros problème avec ce froid n'est pas la route mais le gel. Les vitesses de mon Nexus 7 sont bloquées. Heureusement, la poignée est calée sur une position standard.

Notes

[1] Selon Wikipedia, Un marronnier en journalisme est un article d'information de faible importance meublant une période creuse, consacré à un évènement récurrent et prévisible.

[2] Lire les Noël des Pays-Bas

lundi, 18 octobre 2010

À cause du mauvais temps

C'est un aventure somme toute banale qui m'est arrivée le 10 juillet dernier mais c'est aussi l'occasion rêvé pour vous parler de la société néerlandaise des chemins de fer (en Néerlandais on dit Nederlandse Spoorwegen ce qui est plus court mais plus compliqué).

Lire la suite...

jeudi, 14 octobre 2010

En vrac et en automne

Parce que je n'ai pas le forcément le temps de vous parler de tout ce qui change dans ma vie, je reprends cette bonne habitude des «en vrac»...

Lire la suite...

mercredi, 13 octobre 2010

Les Nederlandse Spoorwegen

Les NS (certains disent la NS) est issue de l'ancien monopole d'état de transport ferroviaire. C'est aujourd'hui une entreprise commerciale qui ne se charge plus que du transport des passagers. Le FRET et les infrastructures ont été séparé de l'entreprise dans les années 90. Son actionnaire principal reste l'État néerlandais. (voir Nederlandse Spoorwegen).

Ce profil ressemble à beaucoup d'autres compagnies ferroviaires en Europe mais la ressemblance avec la SNCF s'arrête là, on pourrait même dire que La NS et la SNCF s'oppose sur tout le reste. Alors que la SNCF est connu pour son TGV qui bas des records et ses cheminots en grêve. Les Nederlandse Spoorwegen mettent plutôt en avant un personnel cordial et serviable et des trains qui ont souvent des problèmes.

Un réseau dense et bien maillé

Les chemins de fers néerlandais reflètent bien la structure non centralisée du pays. Il n'y a pas de centre et chaque ville est un n?ud ou l'on peut se rendre vers d'autres villes à partir d'une même gare. Il n'y a pas de ligne de banlieue ou de ligne régionale. Toutes les lignes ont partout le même statut reflétant le coté égalitariste de ce pays. Sur ces lignes, trois type de trains circulent reflètant le coté pragmatique des néerlandais: Les Intercity (NL), rapides entre les grandes villes, l'équivalent de nos Corail. Les Sprinter (NL) trains circulant rapidement entre les grandes villes d'un même secteur, l'équivalent de nos TER. Les Stoptrein (NL) s'arrêtant à toutes les gares d'un tronçon entre deux ou trois grandes gares, l'équivalent de nos omnibus.

train néerlandais Stoptrein Un Stoptrein ancien modèle

Des retards à répétition

Même si cela n'arrive pas tous les jours, les retards et suppressions de train sont monnaie courante. Ce n'est vraisemblablement pas du à la vétusté des rames. Le matériel roulant est moderne et bien entretenu. I semblerait plutôt que la logistique soit le point faible de la compagnie. Les excuses annoncées aux haut-parleurs des gares sont souvent des problèmes de mauvais temps, des rails cassés ou des feuilles d'automne sur les voies. Des problèmes courant et souvent prévisibles dont on n'entend peu parler en France, simplement parce que les équipes sont disponibles et efficaces, chose qui semble ne pas être le cas aux Pays-Bas.

Pas d'information voyageurs pour le moment Information : pas d'information

Des remboursements hypothétiques

Comme la SNCF, les NS ont une politique de remboursement des billets en cas de retard de plus d'une heure. Hélas, la compagnie néerlandaise a pris l'habitude de ne rembourser si le retard d'un train est du à une cause extérieure (mauvaises conditions météorologiques, objets sur les voies...). Les gens semble accepter ce comportement. De temps en temps, si les désagréments sont répétés et concernent beaucoup de monde. La compagnie fait alors un geste commercial et rembourse le billet «alors qu'elle n'y est pas tenue», comme cela m'est arrivé en décembre 2009.

mercredi, 11 août 2010

La Nederlandse Spoorwegen

C'est un aventure somme toute banale qui m'est arrivée le 10 juillet dernier mais c'est aussi l'occasion rêvé pour vous parler de la société néerlandaise des chemins de fer (en Néerlandais on dit Nederlandse Spoorwegen ce qui est plus court mais plus compliqué).

La Nederlandse Spoorwegen

La NS est la société commerciale issue de l'ancienne compagnie d'état des chemins de fers (Staatssporwegen). Comme partout en Europe[1], l'état a conservé l'activité de gestion des voies ferrées via l'organisme Prorail et privatisé l'exploitation commerciale des trains. Le transport des passagers est effectué par la NS tandis que le transport du fret, NS Cargo, est revendu à Deutsche Bahn est effectué par Railion (aujourdh'hui DB Schenker Rail). Les Pays-Bas disposent d'un réseau ferroviaire dense et maillé. La NS assure des services fréquents et réguliers avec toutes les gares du pays à l'aide de trois type de trains: Intercity (grandes lignes), Sprinter (trains régionnaux) et Stoptrein (Omnibus). Certaines rames sont anciennes mais elles sont renouvelées petit à petit. Le confort dans les train est malgré tout convenable.

Stoptrein ancienne rame

Les trains en retard et les autres

Comme il faut toujours râler à propos du train, il faut souligner le défaut reconnu à la NS, les retards ou annulations répétées pour des raisons souvent météorologiques. Ceux qui arrivent en retard au boulot à cause des trains ont souvent la même excuse. Les feuilles en automne, le gel en hiver et les rails cassés en été ainsi que divers problèmes techniques qui ne sont pas toujours expliqués. C'est dans ces cas là que l'on découvre l'excellence néerlandaise dans la logistique de pacotille. L'information est souvent manquante ou erronée. Les passagers sont dispatchés aux mauvais endroits et les agents n'ont généralement pas la bonne réponse aux question des usagers. Les gens restent malgré tout courtois comme toute personne qui n'y peut rien et qui endure avec un flegme tout protestant.

Panneau demandant d'écouter les messages

À mon avis -mais je n'ai pas approfondi la question- la NS, privatisée depuis 1995, a une obligation de rentabilité. Le choix a été fait de conserver un minimum de matériel en standby et de personnel en astreinte comme le fait, par exemple, la SNCF. L?économie est réalisée sur les salaires, l'entretien et le stockage des matériels roulant mais il est parfois impossible de faire face à des problèmes plutôt prévisibles comme la chute des feuilles en automne ou les rails cassées en été. Ce choix économique n'est pas forcément judicieux parce que les problèmes entrainent beaucoup de frais. La NS a passé des accords de coopération avec les affréteurs de bus comme Connexion, Veolia ou Arriva pour acheminer les passagers immobilisés par un problème de train.

La densité du réseau et la fréquence des trains -Les Pays-Bas ont le réseau ferré le plus chargé d'Europe- explique aussi la multiplication des retards pour un seul incident.

Une aventure

N'ayant pas de voiture, je me déplace exclusivement à vélo et en transports en commun. Pour bouger aux Pays-Bas, je prends donc le train. Je suis en général satisfait du service mais il m'arrive d'avoir des déboires, comme le 10 juillet dernier. Cette histoire sera pour un prochain article: À cause du mauvais temps

Ajout : en fait, on dit Les Nederlandse Spoorwegen

Notes

[1] C'est la directive 91/440 qui veut ça.

lundi, 17 mai 2010

Thalys : comparatif des services clients

Suite aux différents déboires auxquels j'ai du faire face en allant à Paris en Thalys, j'ai eu droit à plusieurs remboursements et j'ai voulu tester pour vous les différents services clientèle Thalys pour vous faire part des avantages et des inconvénients. En Belgique et en France le service client est chez Thalys à Bruxelles alors qu'aux Pays-Bas, c'est Hi-Speed, la filiale de NS qui assure le service. Les engagements commerciaux sont les mêmes mais leur application peut varier.

Lire la suite...

- page 1 de 3