Recherche

Votre recherche de avions a donné 13 résultats.

mardi, 6 septembre 2016

Le Amsterdam des touristes et celui des locaux

Amsterdam Tourists and locals En cette période de rentrée penchons nous sur les vacances et son corollaire, le tourisme. Après les cartes des tweets néerlandais, un autre spécialiste a fait une étude sur les données partagés par les internautes. Cette fois c'est le partage de photos qui nous intéressent et qui dit photos dit photos de vacances. Voici le Amsterdam des touristes… et celui des locaux.

Lire la suite...

mardi, 13 septembre 2011

Les avions volent trop bas

Les Pays-Bas s'appellent comme ça parce que tout est bas. Même le vol des avions. Hier le vent d'ouest était si fort que les avions à l'approche de l'aéroport de Schiphol devaient survoler la ville à basse altitude avant d'atterrir. Impressionnant! Un collègue a pris ces photos hier, voyez plutôt:

avion qui vole bas

avion qui vole bas

avion qui vole bas

Le son est impressionnant aussi mais je ne peux pas vous l'imposer sur ce blog non sonore.

Le vent affecte aussi les vélos

Lire aussi le billets en rapport avec les avions d'ici:

vendredi, 18 février 2011

Pas hier, pas en Fokker

Vous souvenez-vous en 2006 lorsque je vous expliquais que les Fokker étaient des avions néerlandais, les seuls petits courriers affrétés par la KLM. Ce n'est plus le cas et je vais vous raconter pourquoi. Le titre est un clin d'œil à cet ancien billet, Hier en Fokker.

Il y a quelques semaines (ce n'était pas hier), je sur revenu de Prague. Généralement les Amsterdam - Prague sont des vols opérés par ČSA, les deux compagnies ayant un accord de partage de codes. Mais ce matin là, c'était un vol KLM. L'avion que nous a affrété la compagnie des hollandais volants est un petit courrier de 100 places mais ce n'est pas un Fokker. C'est un Embraer 190 tout neuf qui brille, voyez ci-dessous.

Embraer 190 de KLM à Ruzyně

Le magazine de bord Holland Herald nous explique dans ses dernières pages que depuis 2008, KLM introduit les nouveau Embraer 190 dans sa flotte de cityhopper en remplaçant petit à petit les Fokker 100. On remarque sur ces pages que le Fokker 50, dernier avion à hélices de la compagnie ne fait plus partie de la flotte. Son dernier vol a eu lieu le 27 mars 2010 après surement 15 ans au service de la compagnie.

Il reste néanmoins des Fokker dans la flotte KLM. 5 Fokker 100 et 26 Fokker 70. Ces derniers sont stationnés sur le tarmac non loin des portes B de Schiphol. On peut les voir alignés attendant leur prochain vol ou bien leur réforme.

Fokker 70 de KLM à Schiphol

Lire aussi

lundi, 20 décembre 2010

Les marronniers de l'hiver

Si l'on regarde la météo, on comprend que l'automne est terminé depuis longtemps. Il est donc temps de parler des marronniers[1] de l'hiver même ci ces derniers sont plus jolis en automne.

Neige sur les canaux

Nouveau mot: Witte Kerst

Witte Kerst signifie Noël Blanc. Comme dans toute langue ou le mot noël est associé à blanc, cela signifie Noël sous la neige. La presse quotidienne nous sert cette nouvelle comme si s'en était une depuis que la neige est tombée un peu partout en Europe. La météo annonce de la neige pour les 24 et 25 décembre. Aux Pays-Bas il faut aussi compter le 26[2]. Ce pourrait donc être le cas cette année. Une page recense le nombre de noël blancs en province de Twente. Il semblerait que cela se passe avec une constance irrégulière mais certains vont nous parler de dérèglement climatique...

Qui dit neige...

... dit problèmes de transports. Dans les pays où la neige ne tombe qu'une fois tous les trois ans, il n'y a généralement pas d'équipe dédiée pour déblayer les voies de communication en temps et en heure. Résultat, aux premières chutes de neige, les trains et les avions sont soit annulés soit retard. Quand au trafic automobile, il est comme en France, pire qu'avant la neige. Ce week-end je me suis retrouvé coincé une heure dans un train immobile (La Haye - Amsterdam) parce qu'un échangeur était bloqué (lui aussi). Je commence à avoir l'habitude des retards de la NS pour raison climatiques. Comme l'année dernière, les Thalys ne peuvent pas être à l'heure par temps de gel. N'oubliez pas de d'envoyer vos demandes de compensation au bon service client.

neige sur les vélos

Drooderfiets a froid

Mon vélo aussi a des problèmes de transport. La neige est glissante et donc source de chutes. J'ai essayer de donner un peu plus de mordant à la route en suivant les conseils d'un vendeur de vélos hollandais à Seattle. Seattle Snowpocalypse nous explique que les colliers de serrage rendent à la roue son adhérence. c'est sans compter sur les tronçons sablés de mon trajets. les aléas de la route ont cassé un à un les colliers de serrage, durcis par le froid. La conduite du vélo doit donc s'adapter à la neige de manière classique: pas d'accélération ou de freinage brusque et tourner sans se pencher de préférence sur une route non accidentée. Finalement, mon plus gros problème avec ce froid n'est pas la route mais le gel. Les vitesses de mon Nexus 7 sont bloquées. Heureusement, la poignée est calée sur une position standard.

Notes

[1] Selon Wikipedia, Un marronnier en journalisme est un article d'information de faible importance meublant une période creuse, consacré à un évènement récurrent et prévisible.

[2] Lire les Noël des Pays-Bas

jeudi, 7 janvier 2010

Schiphol, l'aéroport de la terreur

selon la revue de presse de lundi;

"La Grande-Bretagne a vivement critiqué la protection de Schiphol, après qu’un journaliste britannique a montré qu’il a pu passer sans problème à bord d’un avion pour Londres, avec une seringue contenant un liquide", écrit le quotidien à grand tirage De Telegraaf. "Selon les règles en vigueur à l’aéroport, la seringue aurait dû être découverte. Le journal Sunday Express qualifie Schiphol de ’terror airport’."

"Des membres de la Chambre basse exigent des éclaircissements. L’aéroport de Schiphol ne veut pas réagir et se réfère au Coordinateur national de la lutte contre le terrorisme (NCTb). Ses services reconnaissent que la seringue aurait dû être découverte lors du contrôle."

En reprenant les titres racoleurs de la presse anglo-saxone je ne fais que poster ce que j'ai souvent raconté autour de moi:

Lire la suite...

jeudi, 19 novembre 2009

Sale vent!

Je vais encore devoir vous parler de la pluie et du beau temps jusqu'à ce que vous compreniez que le climat rend la météo très importante dans cette contrée lointaine et batave. Hier il y avait un vent à décorner les bœufs. La météo ne l'avait même pas annoncé parce que c'est plutôt courant à cette saison.

Lire la suite...

mercredi, 27 juin 2007

Un voyage avec Transavia

Ce week end nous sommes allés sur la côte d'Azur. Pour ce faire, nous avons pris des e-tickets billets d'avion sans papier sur le site de Transavia. Beaucoup de vols de la compagnie low cost Néerlandaise sont au départ des aéroports de Rotterdam et Eindowen mais heureusement, les vols pour Nice-côte-d'Azur sont au départ de Schiphol, l'aéroport d'Amsterdam, le plus proche de la maison.

En fait de low cost, les prix des billets sont comparables à ceux pratiqués par KLM sur cette même ligne. Seulement quelques petits euros de moins. Pour ce prix, il n'y a bien sûr pas de collation dans l'avion ni d'excuses en cas de retard. Pour le reste transavia.com me semble une compagnie efficace avec des avions modernes et un personnel compétant.

Les publicités sur les panneaux en ville vantent pourtant des tarifs bien low-cost pour des destinations précises comme Pau ou Calvi que le site web vend rapidement avec des hotels et des trasports au sol. Tout ce qui fait une compagnie à bon marché. À la différence que cette compagnie bon marché est une filiale de KLM, du groupe Air France-KLM qui semblait il y a peu souffrir de la concurence de ces compagnies bon marché. Aujourd'hui le groupe essaye, avec l'expérience de transavia.com, de mettre en place des vols à bas coût pour les destination de vacances des Néerlandais.

ancien et nouveau logos transavia à Schiphol

ancien et nouveau logos transavia à Schiphol

Transavia n'a pas toujours été cette compagnie que je décris aujourd'hui. Elle existe depuis 1966 et c'était au départ une compagnie Limburgeoise qui opérait au départ de Maastricht. Très vite la compagnie se spécialise dans les vols charters avec sa filialle Basiq air à destinations du sud de l'Europe, là ou les Néerlandais vont en vacances. KLM achète 80% des parts de Transavia en 1991. La compagnie tente de changer d'image en 2000 en adoptant les régles des compagnies bon marché. Elle devient transavia.com mais conserve ses destinations de vacances. KLM rachète les 20% restants de transavia.com en 2003, juste avant de se faire absorber par Air France.

Lire aussi

dimanche, 17 juin 2007

Les Vliegtuigspotters de Schiphol

Je suis passé à Schiphol (l'aéroport d'Amsterdam) samedi matin pour voir un ami qui passait à Amsterdam pour rentrer chez lui à Ouagadougou. J'ai profité du voyage pour aller regarder les navions sur la terrasse panoramique. Il n'y a pas de pareille terrasse dans les aéroports parisiens de triste mémoire (la terrasse d'Orly est fermée suite à l'attaque d'un avion au lance-roquette le 13 janvier 1975) alors il faut que j'en profite.

longues-vues et avions

La terrasse est très fréquenté et à ma grande surprise il y a surtout des plane spotters. Moi qui voulais prendre des avions en photo, je vous présente aujourd'hui ceux qui les regardent à longueur de journée tous les week end. Les plane spotters (vliegtuigspotters) néerlandais sont gâtés pour effectuer leur activité favorite. Ils ont de nombreux points d'observation autour de l'aéroport pour voir se poser les avions et pour les voir décoller. Il peuvent ainsi noter sur leur petit carnet et avec exactitude le moment le train d'atterissage touche le sol ou la seconde ou les roues s'escamotent dans les ailes. (voir ce reportage)

La terrasse de l'aéroport est un beau lieu de rencontre pour ces vliegtuigspotters qui peuvent parler de leur passion commune entre aéronotique et anecdotes. Certains travaillent à plusieurs pour relire les horaires qu'ils ont eu sur internet et pendre des photos en même temps. Les photos sont parfois mises en commun sur Internet sur des sites généraux comme flickr, msn ou des forums spécialisés comme dutchplanespotters. J'ai vu un autre plus solitaire, il arrivait à prendre ses notes sans même regarder les avions, il ne faisait qu'écouter la radio de la tour de controle, prenait ses notes et se levait de temps en temps pour prendre des photos.

Dwee vliegtuigspotters
Ceux là ont des jumelles des longue-vues, des appareils photos et tous les horaires des avions de la journée qu'ils annotent consciencieusement.

Een vliegtuigspotter
Celui-ci a un poste de radio branché sur la fréquence de la tour de contrôle et un sac décoré avec des porte-clés Remove before flight_, le signe de reconnaissance des mordus d'aéronotique.

L'aéroport de Schiphol lance aujourd'hui une grande enquète en direction de ces anoraks de l'aéronotique. L'aéroport souhaiterait aménager des endroits pour que ces spotters puisse continuer de vivre leur passion sans géner les riverains ni les accès aux aéroports.

voir aussi

Moi aussi j'ai pris des avions en photo :

jeudi, 2 novembre 2006

Le temps de gâte...

Temps de chien

Ce n'est pas peu dire que de raconter que le temps se gâte. Les températures sont tombées brusquement depuis le passage à l'heure d'hiver et le vent du nord s'est mis à prendre de la vitesse. Depuis lundi les averses se succèdent à un point qu'il n'est plus possible de sortir sans parapluie[1]. Ces averses pluvieuses se sont transformées en averses de gresil dans la nuit et, l'après-midi de mardi, ce sont les grelons qui tombaient. Je ne sais pas jusqu'où ça va continuer ni même si je vais pouvoir tenir...

Pas de pitié pour les équilibres

Comme il pleut comme vache qui pisse et qu'il y a un vent à décorner les bœufs, il n'est pas très possible de poser quoi que ce soit en équilibre dans la rue. J'ai du mal à prendre des photos bien cadrées sans bouger et les vélos appuyés sur leurs béquilles se retrouvent par terre. Les cadavres de vélos jonchent le sol à proximité des gares et des magasins. C'est pour vous montrer ce paysage désolé, ce cimetière de vélos que je vous parle de la pluie et du beau temps mauvais temps...

cadavres de vélos sur la route

Le vent a aussi un effet sur les avions.

En savoir plus sur les vélos morts

Note

[1] En néerlandais on dit paraplu

lundi, 25 septembre 2006

Dimanche à Biesbosch

maison de bois à Biesbosch Notre premier week-end après les vacances, nous sommes allés à Biesbosch, un des parcs nationaux des Pays-Bas. D'après ce que nous en avions lu, nous devions croiser plein d'oiseaux sauvages lors de notre balade en canoë mais nous n'avons vu que quelques grenouilles et des canards. La balade était quand même très agréable et nous avons pu arrêter notre embarcation à la maison de bois (Houten griendwerkerskeet) peu après avoir passé la maison de pierre (Steren griendwerkerskeet) et juste avant la maison de paille (Rest steren griendwerkerskeet). Nous n'avons pas croisé le grand méchand loup...

Biesbosch est situé à l'embouchure de la Meuse (Maas) au sud de la ville de Dordrecht (Zuid Holland). Les terres étaient auparavant immergées, habitées et cultivées. En 1492, survinrent les inondations de Sainte Elisabeth (Sint Elisabethsvloed). Par un gros orage de novembre, les digues qui protégeaient le polder cédèrent et la région fut submergée. Depuis lors, cette région est toujours une région aquatique, c'est même l'un des derniers endroits d'Europe avec une marée d'eau douce. La région a quand même été bien aménagée au XXe siècle. Un jeu de Polders, digues et caneaux protège les terres les plus basses d'une éventuelle nouvelle inondation.

- page 1 de 2