vendredi, 3 juillet 2015

Le Grand Départ: Au tour d'Utrecht

Comme nous l'a promis notre ambassadeur, la quatrième ville des Pays-Bas[1] est le point de départ du tour de France ce 5 juillet et déjà c'est effervescence dans la capitale ferroviaire du pays. Comme lors du passage du Giro en 2010 à Amsterdam de nombreuses animations sont proposées en amont de la course proprement dite. Depuis des mois les voitures surmontés des Nijntjes géants, le petit lapin blanc est un enfant du pays, portant les maillots champions du tour, sillonnent la ville pendant que d'autres font leur tour de Franz.

grand-depart-utrecht2015.jpg

Depuis le début de la semaine, la ville entière s'est parée de jaune (Geel) car le tour s'y est installé. Les équipes sont déjà là et ont été présentée officiellement à la presse le 2 juillet. L'habituel contre la montre du prologue aura lieu le 4, veille du grand départ le dimanche 5. Entre temps c'est la fête dans la ville avec de nombreuses activités autour du vélo. Le village de l'Avant Tour a élu ses quartiers dans la plus grande halle d'expo du pays, la Jaarbeurs[2].

Parmi les manifestation en marge du tour, on peut noter une opération (pièces) jaunes (la couleur du maillot jaune) portée par la fondation Vrienden WKS. Des jeunes réaliseront des exploits sportifs pour collecter des fonds qui iront aider à aménager des espaces pour les enfants dans les hopitaux.

Les Pays-Bas sont le pays du vélo et c'est sans doute pour cela que les villes s'y battent pour obtenir le passage du tour. Les Pays-Bas sont le premier pays de départ du tour hors de France avec pas moins de 6 départs depuis celui d'Amsterdam en 1954.

Cette année Utrecht, qui veut devenir la capitale européenne du vélo profite du tour pour faire sa promotion et tout ce qu'elle fait pour le tour vient d'enfant du pays. On a vu que les voitures étaient surmontés de lapins blancs Nijntje (ou Miffy), créé par l'Utrechtois Dick Burna. Le design de l'affiche du Grand Départ, quand à lui est inspiré de Gerrit Rietveld, architecte du mouvement De Stijl qui a produit la fameuse chaise bleue mais aussi une brouette qui ressemble au logo ci dessus.

kruiwagen de Gerrit Rietveld

Enfin, la chanson du tour «Bon voyage» est écrite et interprétée par Blaudzun, un Utrechtois barbu et le clip a été réalisé par les Utrechtois Job, Joris & Marieke. Oui, vous avez bien lu, ce sont eux qui ont gagné le prix du public au festival des très court cette année avec un autre très court « A single life ». Voilà comment je termine ce billet sur le tour de France en rappelant les deux précédant billets dans une sorte d'épanadiplose vélocipèdique. Bon voyage en Asie/Mes-vacances-en-Asie et le Festival très court en un seul clip:

Notes

[1] Utrecht est la quatrième ville la plus peuplée des Pays-Bas après Amsterdam, Rotterdam et la Haye qui ont déjà accueilli le Grand Départ. Pour Rotterdam, c'était en 2010 et j'en avait parlé

[2] Dont je vous ai déjà parlé à l'occasion de salons

mardi, 17 février 2015

La première route solaire du monde

La première voie solaire du monde sera néerlandaise et il s'agit évidement d'une piste cyclable[1]. Elle a été mise en service le 12 novembre 2014 dans la bourgade de Kommenie[2] au nord d'Amsterdam (voir carte).

La compagnie néerlandaise SolaRoad a vu le jour dans les bureaux de TNO (Nederlandse Organisatie voor Toegepast Natuurwetenschappelijk Onderzoek) L'association de recherche qui équivaut au CNRS français. Elle a eu le soutien de la province de Hollande septentrionale et des sociétés Imtech et Ooms Civiel.

Loin du patakès médiatique américain de SolarRoadways, capable de lever plus de 2.000.000 dollars sur Indiegogo en montrant des dalles qui clignotent dans tous les sens mais sans avoir encore tracé de voie d'usage public, SolaRoad fait son petit bonhomme de chemin aussi discrètement que concrètement. On ne sais pas encore si cette solution sera viable mais on se lance dans un test grandeur nature, sur un petit tronçon. Les travaux ont commencé en octobre.

La construction se fait par panneaux préfabriqués sur un support de sable compacté, denrée courante aux Pays-Bas. Les éléments sont imbriqués avec des ergots de manière à ce qu'aucune différence de hauteur n'apparaisse avec le temps. La surface est composé de verre sécurité avec un revêtement granuleux pour garantir l'accroche des pneus de bicyclettes. La conception du revêtement a aussi pris en compte l'utilisation normale de la piste cyclable. Des choses comme le passage de véhicules de services, plus lourds, ou la chute d'objets ont été pris en compte.

Seul un coté de la piste cyclable sera équipé de cellules photoélectriques. L'autre coté sera nu mais avec le même revêtement. Cela permet de réaliser les tests comparatifs à moindre coût. Tous les systèmes de sécurité et de maintenance de ce revêtement ont été testés en amont de la réalisation de cette piste mais il reste encore des tests à effectuer en réel, in situ. C'est le but de cette première route solaire.

Donc pendant 3 ans, les usagers à vélo de Kommenie vont utiliser cette piste cyclable témoin. Pendant ces 3 ans, la société SolaRoad va effectuer toutes sortes de mesures sur la piste et dans les installation autour afin de parfaire leur solution de routes solaires. Dans trois ans donc, on saura si il y aura d'autres pistes cyclables, des parkings ou des autoroutes capables de générer de l'énergie.

Voir aussi

Les routes du futur
Un polder en forme de tulipe

Notes

[1] Vous ai-je dit que les pays-Bas étaient le pays du vélo ?

[2] J'ai déjà fait du vélo à Kommenie mais jamais je n'aurais pensé pouvoir parler de cette localité dans ce blog...

lundi, 3 novembre 2014

Les vélos morts

Quand on vient d'arriver à Amsterdam, on est marqué par de nombreuses choses nouvelles que j'ai essayé de vous exposer sur ce blog depuis des années. Parmi elles, la bicyclette et le mauvais temps sont les changements les plus évidents. Cette photo, prise lors de mon premier automne à dans cette ville de Hollande du nord, illustre les deux.

Les vélos morts

En 2006, je vous parlais du temps qui se gâte avec une photo similaire, prise il y a exactement huit ans. J'ai peu insisté sur les troupeaux de bicyclettes qui s’agglutinaient à l'entrée de la gare du sud (Sation Zuid WTC). Depuis, la gare a changé de nom et les abords ont été aménagés avec un parking souterrain pour vélos et de nombreuses autres places à proximité.

Lire la suite...

lundi, 14 janvier 2013

Les routes du futur

Avec leur réseau d'autoroutes dense, à fort trafic et réglées au millimètre, les Pays-Bas sont les champions des autoroutes. Il faut dire qu'il n'y a pas d'alternatives, pas de routes secondaires comme les nationales en France. Ici, tout le monde connait l'autoroute, tout le monde prend l'autoroute.

Routes du futur

Pas étonnant que les autoroutes du futur soient pensées aujourd'hui dans ce pays.

Lire la suite...

mardi, 2 novembre 2010

Voyage en Zélande : Un petit tour à vélo

Tour de ZélandeLe week end d'août Je suis retourné en Zélande pour voir si Drooderfiets, mon nouveau vélo, apprécieraient le paysage. La dernière fois que j'y suis allé, en 2008, j'avais effectué le trajet en voiture et m'était promené le long de la frontière avec des amis. Cet été j'ai fait le voyage en train, prévoyant de faire une petite boucle à vélo dans cette province maritime du sud.

Lire la suite...

jeudi, 2 septembre 2010

Voyage en Zélande: Traverser l'Escaut

Tour de Zélande Le week end d'août Je suis retourné en Zélande pour voir si Drooderfiets, mon nouveau vélo, apprécieraient le paysage. La dernière fois que j'y suis allé, en 2008, j'avais effectué le trajet en voiture et m'était promené le long de la frontière avec des amis. Cet été j'ai fait le voyage en train, prévoyant de faire une petite boucle à vélo dans cette province maritime du sud.

1ère partie: Traverser l'Escaut

Lire la suite...

mardi, 20 avril 2010

Amsterdam maniaque du Giro

On a fait beaucoup de bruit en France sur la venue du tour de France à Rotterdam. Le tour de France avait déjà fait étape en Pays-Bas en 2006 et après avoir eu des départ depuis Dublin ou Londres, ce devrait être bien de faire un départ depuis la capitale Néerlandaise. Amsterdam voulait le tour mais le dossier déposé auprès des organisateurs n'a pas séduit. C'est de Rotterdam que partiront les coureurs en juillet.

Amsterdam a révisé sa copie et c'est finalement le tour d'Italie qui va démarrer d'Amsterdam cette année. Ça tombe bien, le vainqueur de l'année dernière, Denis Menshikov courrait pour l'équipe néerlandaise du tour: Rabobank.

En fait, avec le Giro, Amsterdam a fait les choses en grand, il y aura 3 départs à Amsterdam: 1ère étape, samedi 8 mai, un contre la montre individuel allant de Museumplein au stade olympique, 2ème étape le dimanche 9 mai, en direction d'Utrecht. 3ème étape, lundi 10 mai nouveau départ d'Amsterdam, direction Middleburg en Zélande. Après ces trois dates, le Giro reprendra son cours normal en Italie

bidons Giromania Design bidon avec un logo rouge sur fond rose

Un grosse logistique

La logistique a été rodée, la première étape va s'accaparer de nombreuses rue de la ville mais les piétons pourront les traverser en utilisant des passerelles spéciales (et publicitaires). De plus les ponts que les coureurs emprunteront seront remplacés par des navettes de bateaux autorisant les civils à traverser les canaux aussi. Pour manquer le Festival des très courts, il faudra inventer une autre excuse...

De nombreux évènements à coté de la course

Chacune des étapes possède son propre site, mais le plus complet est celui d'Amsterdam, Giromania, qui propose depuis début avril un calendrier d'activités autour du Giro. Expos thématiques, soirées spéciales et menus «Giro». sont à la carte de certain musées, cafés et restaurants. Bien sûr, comme il s'agit d'un évènement sportif, il y a aussi plein d'activités sportives avec maillot rose proposées. De nombreux tours à vélo mais aussi des courses à pied. Je sais que drooderfiets par exemple s'est inscrit pour le Girotoertoch du dimanche 9. Venez donc l'encourager.

mercredi, 9 décembre 2009

Contravention

Parmi les marronniers de la saison il y a les lumières pour vélos. Je vous ai parlé de cette obligation d'avoir des lumières sur son vélo puis des différentes manières, plus ou moins pratiques de fixer ses lumières, et mêmes des lampes spéciales. Je n'ai pas assez insisté sur le volet répression.

Lire la suite...

mercredi, 19 août 2009

Plein de vélos Hollandais (3)

Comme vous le savez, j'ai dû trouver un nouveau vélo. Et puisque je suis au pays du fromage, autant acheter un vélo hollandais fait sur place. J'ai donc tenté de passer en revue tous les fabricants de vélos aux Pays-Bas. Il y en a tellement que je ne peux pas être exhaustif mais je vous présente ci-dessous toutes les grandes marques de vélos hollandais qu'il faut connaitre.

Lire la suite...

samedi, 21 février 2009

Les lampes vélo HEMA

Après avoir parlé des lampes pour vélos obligatoires et des lampes pour vélos amovibles, vous pensiez que j'avais épuisé le sujet. Mais non, voici les lampes pour vélos pratiques. Voyez plutôt:

Lire la suite...

- page 1 de 3