dimanche, 12 février 2017

La drogue et la neige

L'industrie néerlandaise des coffee shops est grande consommatrice de produits (beuh, shit, cannabis, chichon et autre superskunk) qui sont illégaux en trop grande quantité. Mais comme ce commerce est florissant et qu'il amène des touristes par la porte de devant, la police ne met pas trop son nez sur ce qu'il se passe par la porte de derrière. Elle préfère laisser les utilisateurs tranquilles et se concentrer sur les gros trafics.

Se sont donc multipliés aux Pays-Bas des fermes de cannabis donc l'activité ne peut pas être déclarée parce que la loi la juge illégale. La police traque ces fermes, cachées dans des appartements bon marché et des jardins aux clôtures opaques. Une des techniques pour détecter ces fermes clandestines est d'éplucher les consommations d'électricité au m². Les appartements couverts de lampes chauffantes et d'humidificateurs d'air consomment trop pour être à usage d'habitation... Une autre technique est d'attendre qu'il neige...

culture-cannabis-nuit-neige.jpg Il neige la nuit mais la chaleur de la ferme fait fondre la neige sur le toit. (Photo: Erik Bras)

Lire la suite...

samedi, 28 novembre 2015

Tricolore sur les timbres de décembre

Les timbres de décembre sont une tradition pour les fêtes aux Pays bas et tous les ans (ou presque) depuis 2006 je vous fait découvrir de nouveaux visuels de timbres qui vous permettent d'envoyer vos courriers à moindre coût.

Cette année alors que les réseaux sociaux et les avatars se couvrent de drapeaux tricolores, la poste a fait un effort particulier en reprenant les trois couleurs bleu, blanc rouge pour ses timbres de décembre. Les envois de cartes pour la saint Nicolas, Hanukkah, le solstice d'hiver, Noël et les vœux de nouvel an porteront cette année les couleurs de Paris sous la neige.

decemberzegels 2015

Voir aussi

mardi, 20 mars 2012

le Thalys neige

Cet hiver, comme beaucoup de néerlandais, je suis allé skier dans les Alpes. Comme certain d'entre eux, je me suis rendu dans les stations en prenant le train. Pas n'importe quel train, le train à grande vitesse qui va en France dont j'ai beaucoup parlé sur ce blog: Le Thalys. Ce n'est pas un Thalys comme les autres que j'ai pris mais un Thalys neige.

de Gare Centrale Amsterdam à Bourg-Saint-Maurice

Lire la suite...

lundi, 20 décembre 2010

Les marronniers de l'hiver

Si l'on regarde la météo, on comprend que l'automne est terminé depuis longtemps. Il est donc temps de parler des marronniers[1] de l'hiver même ci ces derniers sont plus jolis en automne.

Neige sur les canaux

Nouveau mot: Witte Kerst

Witte Kerst signifie Noël Blanc. Comme dans toute langue ou le mot noël est associé à blanc, cela signifie Noël sous la neige. La presse quotidienne nous sert cette nouvelle comme si s'en était une depuis que la neige est tombée un peu partout en Europe. La météo annonce de la neige pour les 24 et 25 décembre. Aux Pays-Bas il faut aussi compter le 26[2]. Ce pourrait donc être le cas cette année. Une page recense le nombre de noël blancs en province de Twente. Il semblerait que cela se passe avec une constance irrégulière mais certains vont nous parler de dérèglement climatique...

Qui dit neige...

... dit problèmes de transports. Dans les pays où la neige ne tombe qu'une fois tous les trois ans, il n'y a généralement pas d'équipe dédiée pour déblayer les voies de communication en temps et en heure. Résultat, aux premières chutes de neige, les trains et les avions sont soit annulés soit retard. Quand au trafic automobile, il est comme en France, pire qu'avant la neige. Ce week-end je me suis retrouvé coincé une heure dans un train immobile (La Haye - Amsterdam) parce qu'un échangeur était bloqué (lui aussi). Je commence à avoir l'habitude des retards de la NS pour raison climatiques. Comme l'année dernière, les Thalys ne peuvent pas être à l'heure par temps de gel. N'oubliez pas de d'envoyer vos demandes de compensation au bon service client.

neige sur les vélos

Drooderfiets a froid

Mon vélo aussi a des problèmes de transport. La neige est glissante et donc source de chutes. J'ai essayer de donner un peu plus de mordant à la route en suivant les conseils d'un vendeur de vélos hollandais à Seattle. Seattle Snowpocalypse nous explique que les colliers de serrage rendent à la roue son adhérence. c'est sans compter sur les tronçons sablés de mon trajets. les aléas de la route ont cassé un à un les colliers de serrage, durcis par le froid. La conduite du vélo doit donc s'adapter à la neige de manière classique: pas d'accélération ou de freinage brusque et tourner sans se pencher de préférence sur une route non accidentée. Finalement, mon plus gros problème avec ce froid n'est pas la route mais le gel. Les vitesses de mon Nexus 7 sont bloquées. Heureusement, la poignée est calée sur une position standard.

Notes

[1] Selon Wikipedia, Un marronnier en journalisme est un article d'information de faible importance meublant une période creuse, consacré à un évènement récurrent et prévisible.

[2] Lire les Noël des Pays-Bas

vendredi, 21 décembre 2007

La température ressentie

Il fait froid. mais encore plus ici. Avant je ne comprennais pas pourquoi j'avais si froid alors que la météo indiquait des températures assez ordinaires. Maintenant je sais pourquoi. Explications.

Lire la suite...

dimanche, 21 mai 2006

Il neige au printemps

vélos et neige de printemps

Ces dernières semaines, le printemps avait fait une entrée en force dans le mois de mai au point de retrouver à Amsterdam les températures parmi les plus hautes d'Europe. Puis le vent marin s'est levé et la température est revenue à un niveau normal. Aujourd'hui il pleut.

Au printemps, beaucoup d'arbres perdent leur semences et comme Amsterdam est une ville verte et bercée par les vents, on le remarque à tous les coins de rues. Ça a commencé par une fine couche de polen que je retrouvais sur mon vélo tous les jours. maintenant ce sont d'innombrables confettis blancs qui jonchent le sol et sont soulevés par les raffales et tournoient à l'angle des rues comme des grains jettés à la gueule de mariés hilares.

Je ne sais pas de quels arbres veinnent ces confettis mais il y en a partout dans la ville. Nottement dans mon quartier où les vélos semblent se garer sur un nid de neige. Ça n'a en tout cas rien à voir avec la neige du mois de juin que j'ai photographié il y a 10 ans à Saint Petersbourg. Là bas ce sont des semences des peupliers qui s'entassent dans les rues et comme ce n'est pas une matière ignifuge, les gamins jouent à y mettre le feu. Rien de tout cela ici.