me in Amsterdam

vendredi, 26 juin 2015

Mes vacances en Asie

Autant vous le dire tout de suite pour éviter toute confusion, je ne suis pas parti en Asie et je ne vais donc pas vous parler de mes vacances[1]. Je vais vous parler des vacances de Zilla van den Born, graphiste-designeuse d'Amsterdam. Ces vacances en Asie, ce sont les siennes.

L'année dernière, Zilla terminait son cursus de graphisme à l'école d'art d'Utrecht (Hogeschool voor de Kunsten Utrecht) plus connue sous le nom d'HKU. Son projet de fin d'année se devait de montrer sa créativité et sa connaissance en matière d'édition d'images, de production video, de documents imprimés etc. Le coté créatif de son projet l'a rendu célèbre ce qui est très bon quand on se lance dans cette activité et comme elle sort de l'école quoi de mieux qu'une blague de potache. Elle a fait croire à ses amis et famille qu'elle était partie en vacances en Asie du sud-est alors qu'elle est resté cinq semaines dans sa chambre à Amsterdam. Son projet de fin d'année est exposé sur le site de l'école sur la page Sjezus zeg Zilla. Sjezus zeg Zilla (Oh mon Dieu Zilla) est la réaction de ses proches quand ils ont découvert la supercherie.

Sjezus zeg Zilla page

Pour berner son monde, Zilla a simplement alimenté sa page facebook, son twitter et son compte vimeo avec des messages des photos et des vidéos de ses soit-disant vacances, messages, photos et vidéos qu'elle peaufinait depuis sa chambre Amstelodamoise. Pour les photos de food porn[2], elle est simplement allée diner dans un des nombreux restaurants asiat' de la capitale mais pour les photos de plongée ou de voyage en tuk-tuk, elle s'est assuré la complicité dans copain photographe qui manie la retouche d'image à merveille comme tout bon photographe. Le plus déroutant vient peut-être les sessions skype qu'elle avait avec ses proches, soit-disant depuis son hôtel alors qu'elle était toujours dans sa chambre à Amsterdam, après s'être offert un coup de soleil dans un solarium de la ville.

Une autre vidéo de la blagueuse montre ses famille et amis devant l'annonce de la supercherie. Surprise, étonnement, incrédulité et colère se lisent sur les visages. Si certains ont trouvé ça rigolo, d'autres n'ont pas du tout apprécié que leur petite Zilla (Sjesus zeg Zilla) leur mente.

Une nouvelle approche des médias sociaux ?

Pourtant, on peut dire que tout le monde le sait, les média sociaux ne sont pas le miroir de la vérité. Il véhicule plutôt une image que chacun se sculpte plus ou moins consciencieusement, plus ou moins consciemment. Zilla a expliqué à la publication de son projet que « tous le monde sait que les images des mannequins sont trafiquées mais nous oublions souvent que nous trafiquons aussi la réalité avec nos propres vies ». Au delà des images, c'est notre vie entière que nous passons sous le filtre des média sociaux et l'expérience de Zilla montre jusqu'à quel point cela peut aller[3].

Si la blague de Zilla est un gros mensonge assumé, combien d'entre nous archivent une image mensongère de leur propre vie sur les réseaux sociaux sans vraiment l'assumer ? La question reste ouverte mais cela nous rappelle qu'il est préférable de prendre les messages que nous recevons en ligne avec parfois plus de pincette que nous ne le faisons habituellement.

Les vacances

Ce premier juin, Zilla a posté une photo de son départ en vacances sur son compte facebook... Devinez quelle est la première réaction ?

Zilla part en vacances

Notes

[1] Pour ceux qui veulent en savoir plus sur mes vacances en Asie, je vous invite à relire ce billet avec une photo de la rivière Tembeling en Malaisie.

[2] Vous savez, ces gens qui postent une photo de ce qu'ils ont dans leur assiette...

[3] C'est un sujet d'étude qui continuera à être exploré je pense, ici Zilla est citée dans une convention de communication en Allemagne !

mardi, 6 janvier 2015

Twitter aux Pays-Bas, rue par rue

J'avais souligné, après le jour de l'an 2001 le nombre de tweets venant des Pays-Bas était plus important qu’ailleurs. Une question était en suspend, celle de la raison de cette loquacité batave(1). Le service Mapbox a dévoilé en 2013 une carte du monde des tweets géolocalisés faisant apparaitre les lieux où l'on tweetait le plus. Encore une fois, les Pays-bas se détachent des pays environnants mais moins que sur la carte des tweets du nouvel an. Ils semble que la proximité des grandes villes où l'on tweete soit ce qui crée cette impression que le pays entier tweete. Par comparaison, l'Angleterre, où il y a aussi de nombreux tweets ressemble plus à un réseau étalé que les Pays-Bas.

 C'est en zoomant sur la carte pour découvrir les hauts lieux de twittage de Hollande, que cela devient intéressant.

Lire la suite...

mardi, 28 janvier 2014

The Pirate Bay n'est plus bloqué aux Pays-Bas

C'est par un Victoire pour l'Internet libre ! (Overwinning voor het vrije internet!) que le fournisseur d'accès XS4ALL a annoncé le verdict rendu aujourd'hui par le tribunal de la Haye sur l'affaire qui opposait Ziggo et XS4ALL à BREIN (le lobbie local des maisons de disque) sur le blocage du célèbre site de torrent The Pirate Bay. La cour a rendu son verdict aujourd'hui et les deux fournisseurs d'accès n'ont plus à en bloquer l'accès à leurs abonnés.

les employés de XS4ALL entend le verdict du jugement.

Dans le verdict que le fournisseur d'accès a publié sur son blog, il est indiqué que le blocage en question est disproportionné (onevenredig), nuisible (nadelige) et inefficaces (niet-effectieve). Une étude dont j'avais parlé dans un post précédent avait été présentée à l'audience. Le demandeur, avait contesté cette étude universitaire en avançant des mesures réalisées par Comscore et Alexa, des mesures qui sont réputées inexactes.

Un autre argument de la fondation de défense des maisons de disques, était que ces blocages n'étaient pas difficile à mettre en oeuvre. Il est vrai qu'il juste mobilisé plusieurs ingénieurs pendant des semaines. Ces coûts ont été supportés par les fournisseurs d'accès et le tribunal a relevé que ce n'était pas à eux de payer pour les infractions au droit d'auteur commises par leurs clients. En outre la fondation BREIN a été condamnée à verser 326.000 euros de remboursement de frais de justice.

Niels Huijbregts, le porte parole d'XS4ALL a maintenant indiqué que sa compagnie travaillait à la levée du blocus. Ce dernier étant réalisé en utilisant le DNS, il prendra un certain temps à être effectif le temps que les nouvelles informations sur les noms de domaines incriminés se propagent sur Internet. Il a aussi commenté le jugement en ajoutant que « Nous sommes très heureux de cet arrêt de la Cour. La liberté d'accès à l'information est ainsi préservée. C'est une bonne chose pour les citoyens néerlandais, pour l'Internet et pour les fournisseurs d'accès pour qui il est important de pouvoir remplir leur fonction de manière neutre. »

L'article de mon fournisseur d'accès termine sur une note d'espoir en rappelant que l'Internet est une chance pour les artistes et leurs éditeurs, que de nouveaux services voient le jour pour diffuser leurs œuvres (iTunes , Spotify et Netflix sont cités). Les possibilités sont immenses et ne doivent pas être limités. Le piratage ne s'arrêtera pas avec la limitation des libertés mais avec l'ouverture de nouveaux libres accès à cette culture.

Déjà les commentaires sur le web célèbrent cette victoire contre la censure. « brain vs Brein, brain wins »

De son coté, Tim Kuik, le directeur exécutif de BREIN n'a pas fait de commentaires.

Résumé des épisodes précédents

samedi, 5 octobre 2013

Pirate Bay pas vraiment bloqué aux Pays-Bas

Je vous ai parlé en janvier 2012, du jugement concernant la censure de The Pirate Bay pour deux fournisseur d'accès (Ziggo et XS4ALL) à la demande de BREIN, l'organisme représentant les ayants (trop de) droits des maisons d'éditions de musique et de cinéma. Les fournisseurs d'accès ont fait appel mais le tribunal ne statuera le 19 septembre 2013. En attendant le jugement est exécutoire et les deux sociétés ont dut s’exécuter donnant quelques heures supplémentaires à leurs ingénieurs pour mettre le blocage en place.

En mai de cette année, un tribunal a ordonné, toujours sur requête de BREIN la même chose contre les grands fournisseurs d'accès restant. UPC, KPN, T-Mobile et TELE2 ont dut s’exécuter aussi en bloquer l'accès à plusieurs adresses pointant vers le site au bateau pirate. Contrairement au jugement précédent, le juge ne donne pas au demandeur le pouvoir de mettre les listes à jour lui même. Les fournisseurs d'accès ont malgré tout fait appel de la décision.

Lire la suite...

lundi, 11 mars 2013

La neutralité d'Internet à la sauce hollandaise

Ça fait des années qu'on parle de neutralité du net, en France, le sujet a été remis sur le tapis quand un fournisseur d'accès qui n'a de gratuit que le nom s'est mis à filtrer la pub. La Ministre, Fleur Pellerin, a aussitôt reunit les acteurs du net pour ne pas les écouter et leur dire que le Conseil National du Numérique se chargera de la question.

Avant que le conseil ne rende sa copie, on peut leur rappeller de depuis le printemps 2011, les Pays-Bas ont inscrit la neutralité du net dans la loi sans que ça ne gène personne. Un exemple qu'on pourrait regarder de plus près.

Lire la suite...

vendredi, 25 mars 2011

Twitter aux Pays-Bas

Il semblerait que twitter soit devenu, aux Pays-Bas encore plus qu'ailleurs, un phénomène de masse. Comme partout, on retrouve des liens pour tweeter partout sur le web et dans les journaux. Il y a aussi ces émissions politiques lors des dernières élections ou les questions étaient posés via twitter et où les chroniqueurs politiques analysaient le flux de tel ou tel candidat plus que les commentaires télé...

Je pense que toutes ces pratiques ont lieu en France aussi alors qu'est ce qui me fait affirmer que l'adoption de Twitter par les Néerlandais soit si vaste ? Il faut pour cela revenir au jour de l'an. Cette année, Twitter a publié les chiffres de l'utilisation de son outil le jour l'an sous forme de cartes. Une jolie animation montre que de nombreuses personnes on twitté leur bonne année à leurs followeurs. On y voit la zone de changement d'année avancer sur la carte.

On y voit aussi que les tweets des habitants arrivent par endroit à dessiner les frontières de pays entiers. c'est surtout vrai pour le Japon et l'Angleterre qui sont des îles mais on le voit aussi de manière très flagrante pour les Pays-Bas. Quand on regarde de prês, on voit même le contour des frontières avec l'Allemagne le long de Drente, de la Gueldre et du Limbourg[1], alors que ces zones rurales sont beaucoup moins habités que dans la Randstad. Oui il y a bien une spécificité néerlandaise bien visible sur cette carte.

Carte de twitter en Europe

Les tweets plus en detail

Dans un article de 2015, je zoome sur les Pays-Bas et décortique les tweets rue par rue.

Quelques liens du nouvel an :

Gueule de bois ?
Préparatifs pétaradant
Nouveau mot : Gelukkig
Nouveau mot : Vuurwerk
Il y a eu des dégats
Un plongeon pour le nouvel an
Ceux nouvelles années
Pour les vœux, c'est fini

jeudi, 5 juin 2008

Pays-Bas : les derniers dans l'adoption de Firefox

Les Pays-Bas peuvent être considérés comme un pays en avance dans le domaine des nouvelles technologies. Selon Eurostat, c'est le pays d'Europe comptant le plus de foyers connectés. On a aussi vu qu'Amsterdam était le premier point d'échange internet au monde montrant la qualité des infrastructures Internet dans le pays. Il y a pourtant un point sur lequel les Pays-Bas sont à la traine par rapport à ses voisins : L'utilisation de Firefox pour aller sur le web. Pourquoi donc sont-ils les derniers ?

Lire la suite...

vendredi, 26 octobre 2007

C'était RIPE 55 (le meeting)

Comme je l'avais indiqué la semaine qui vient de s'écouler fut fort chargée pour cause de RIPE meeting. Pour ceux qui ne connaissent pas la communauté RIPE regroupe tous ceux qui, en Europe, s'interessent à la gestion des adresses IP et sujets techniques connexes. Cette communauté se réunit deux fois par an pour une semaine d'ateliers de conférences et de rencontres informelles. Une fois sur deux le rendez-vous est à Amsterdam et c'est traditionnelement le Krasnapolsky qui héberge. Tout le reste, c'est ma boîte, assurant le secrétariat du RIPE, qui organise. Je dois dire que ça donne pas mal de boulot mais une fois que c'est fini, on est content du résultat. Ce RIPE meeting 55 a été le plus important de tous avec en tout 505 participants.

Lire la suite...

lundi, 26 mars 2007

Amsterdam, premier point d'échange du monde

Concernant les activités d'échange, Amsterdam a souvent été à la pointe mais aujourd'hui, la ville est loin de la première place mondiale pour les échanges portuaires ou financiers. C'est aujourd'hui dans l'immatériel et les réseaux qu'Amsterdam retrouve cette première place mondiale. Cette activité est une des activités de base du Grand Ternet et ce sont les hollandais les meilleurs.

Les points d'échange Internet

Pour être connecté à l'Internet, il faut un fournisseur d'accès. Mais vous êtes vous déjà demandé comment le fournisseur d'accès vous mettait en relation avec d'autres prestataires internet ? Comment avez-vous accès à des sites web au Japon ou comment le mail que vous avez envoyé chez un prestataire concurent arrive dans la bonne boîte ? C'est simplement parce que les réseaux de chaque prestataire sont interconnectés (c'est d'ailleurs pour celà que l'on dit Internet). Dans les faits, cette interconnexion n'est pas gratuite, il faut physiquement connecter ses serveurs à ceux du voisin et si chaque prestataire devait le faire séparément cela couterait très très cher. L'idée est donc de se grouper avec de nombreux prestataires pour réaliser ces interconnexions au sein d'un même établissement. Cet établissement s'occuperait de l'infrastructure et chaque membre pourrait alors définir sa politique d'interconnexion avec ses nombreux voisins. Les frais de la structure serait partagés par l'ensemble des membres qui l'utilisent.

AMS-IX + EURO-IX

Ce genre de structure existe dans tous les pays du monde et on les appelle des point d'échanges Internet. Leur nom termine nouveant par IX pour Internet Xchange.

AMS-IX

AMS-IX a été créé au début des années 90 quand les réseaux scientifiques locaux ont eu besoin de connecter leur réseaux. La première interconnexion avec l'étranger a été mise en place en 1994 avec le CERN de Genève, là ou travaillait l'inventeur du Web. Petit à petit, les opérateurs privés sont autorisés à s'interconnecter sur le site d'AMS-IX si bien qu'en 1997 ils créent une association pour gérer la structure. Les interconnexions avec les gros câblo-opérateurs ainsi qu'avec les fournisseurs de services Internet du monde entier.

Selon leur site c'est en 2003 qu'ils deviennent le point d'échange avec le plus grand nombre d'interconnexions (178 fin 2003) et en 2005 qu'ils annoncent être le point d'échange du monde assurant le plus gros trafic. Ceci leur a vallu une dépèche parlant du rêgne de la liberté Internet à Amsterdam.

Et l'Europe

Quelques points d'échange sont directement administrés par des opérateurs mais la plupart des points d'échanges Européens sont administrés comme AMS-IX. L'envie de partager les expériences de chaque point d'échange pour mieux gérer chaque structure est née et AMS-IX est le principal fondateur d'Euro-IX, un groupement européen de points d'échange Internet. Le siège d'Euro-IX est à Amstrerdam, dans les mêmes bureaux que AMS-IX.

  • Voir aussi le compte rendu du RIPE Meeting 55 où AMS-IX et Euro-IX étaient présents.

samedi, 24 mars 2007

Googleplex sur nos têtes

Dans la tour où je bosse, nous avons depuis quelques temps de nouveaux voisins, ils sont plus respectables que les autres dont j'ai parlé et mondialement connus. Google Nederland BV, filliale de la société Internet Étasuinienne du (presque) même nom, a installé ses bureaux au 15e étage de la tour où je travaille (au 6ème). Ils ont quité la tour WTC de l'autre coté de la gare pour des bureaux plus grands. Mercredi, il y avait une soirée avec petits fours pour fêter l'évènement et aussi pour que les journalistes parlent d'eux.

Google offices in Zuidas Amsterdam

Aux Pays-Bas, Google a essentiellement une activité commerciale autour de la publicité en ligne et les fameux Adwords. Aucun poste technique n'est à pourvoir à ce 15ème étage. Par contre il semblerait qu'ils cherchent encore des commerciaux.

Anciens bureaux de Google Voir une photo des anciens bureaux Google à Amsterdam.

- page 1 de 2