vendredi, 14 décembre 2012

Les timbres de décembre ont 25 ans

Je vous ai souvent parlé des timbres de décembre sur ce blog. Réservés à l'envoi de cartes, ils incitent les hollandais à écrire puisqu'ils coûtent moins cher (40 centimes au lieu de 44). Chaque année une nouvelle planche de ces timbres à découvrir avec un visuel de saison.

decemberzegels 2012

Cet année, hiver hypster oblige, les motifs de pull de ski à la Joseph Marie Jacquard sont à l'honneur, dans un style graphique qui n'est pas sans rappeler les timbres écolos de ces dernières années. La planche coûte huit euros tout rond pour vingts timbres tout rectangles.

Si je vous en parle aujourd'hui c'est que les timbres de décembre (decemberzegel) on cette année 25 ans.

Lire la suite...

jeudi, 18 octobre 2012

Amsterdam, capitale gay

Alors que la France discute de donner les même droits que les autres aux couples de même sexe, on peut tenter d'entrer dans le débat en indiquant que les néerlandais ont fait ce choix en 2001. À l'époque le PACS vient à peine d'être promulgué (au forceps) en France et on ne sait pas encore qu'il sera un succès.

Bateau des pédés Gaymobil

Les Néerlandais n'ont pas fait ce choix à la légère non plus, ils ont longuement débatu cette possibilité de ce qu'on appelle mariage gay. Curieusement, la reconnaissance des droits des homosexuels a été facilité, par des autorités religieuses.

Lire la suite...

mercredi, 18 mars 2009

Catholiques et protestants

Il me faut faire un billet ces deux familles chrétiennes. Leurs rivalités et leurs actions communes ont modelé le Benelux et imprègnent encore fortement la vie sociale et politique des Pays-Bas. beaucoup de choses s'expliquent par l'histoire religieuse du pays. Les français, de tradition catholique et laïque ne comprennent pas toujours cet historique. Quoi de mieux que la période du carème pour parler des chrétiens des Pays-Bas.

Lire la suite...

vendredi, 10 octobre 2008

1637 : Le krach de la tulipe

Une petite nouvelle découverte dans le Monde au sujet des krachs boursiers. Le Monde rappelle que l'une des caractéristiques principales du krach est l'effet de panique qui voit les investisseurs vendre tous en même temps, créant ainsi une spirale baissière que rien ne peut arrêter. Le terme de "krach" apparaît lors de la chute des Bourses de Vienne et de Berlin en été et en automne 1873. C'est donc un phénomène ancien, et l'Histoire a été ponctuée de krachs plus ou moins spectaculaires. Avant de finir l'article sur une lithanie des krachs boursiers, depuis le temps que ça existe on devrait être habitués...

La "tulipomanie" fut, en Hollande, la première bulle spéculative économique et financière de l'histoire moderne. La spéculation était fondée sur le commerce des bulbes de tulipe, dont les prix atteignirent des sommets. Ainsi, en 1623, le bulbe d'une variété rare affiche 1 000 florins, en 1625, 2 000 et en 1637, 5 500 (le revenu annuel moyen de l'époque est de 150 florins). Mais en février 1637, les cours s'effondrent, déclenchant une véritable panique. En 1642, après le krach, le prix de la tulipe n'était plus qu'au dixième de sa valeur et cent ans plus tard à deux centièmes.

Lire la suite...

mardi, 7 novembre 2006

Nouveau mot : verzuiling

La dernière fois que je suis allé au rendez-vous du Jaren[1], nous avons tenté de traduire un article de Libération[2] qui parlait de l'ouverture prochaine de l'hopital islamique de Rotterdam. Dans cet article apparaissait le mot communautarisme.



Cette intégration repose largement sur le principe du communautarisme : à chacun ses écoles, ses chaînes de télé, ses syndicats et ses hôpitaux, sur le modèle qui a prévalu pour les catholiques, les protestants et les athées jusqu'aux années 60.

D'un cœur, les néerlandais ont traduit ce mot communautarisme par verzuiling qui littéralement signifie division (de la société) en piliers. Le modèle de société verzuiling reposait donc sur l'existance de communautés protestantes, catholiques et athées qui cohabitaient en se tolérant mais sans trop vivre ensemble. On parle de pilarisation de la société. Peut être que la société avait d'autre piliers mais quand ont voit la liste des partis politiques de l'époque où les écoles d'aujourd'hui, on voit bien que ces trois piliers étaient et sont encore bien présent dans la vie du pays.

En France jacobine, la société s'est bâtie sur une notion de nation unique autour d'un État centralisateur, le mot communautarisme a encore aujourd'hui une consonnance péjorative et c'est pourtant ce modèle qui a fait les Pays-Bas... Bien sûr les modèles ne sont pas si tranchés et aujourd'hui, le verzuiling aux Pays-Bas comme le jacobinisme français sont des modèles du passé. Il me semble qu'ils restent pourtant bien présents dans les esprits et dans certaines habitudes, ces fameuses habitudes de l'autre qui nous choquent sans qu'on puisse dire pourquoi...

Voir aussi: Les catholiques et les protestants

Notes

[1] Rendez-vous du mardi soir où des francophones et des francophiles échangent sur les finesses de leurs langues respectives autour d'une bière et d'un article de journal. Voir aussi:La reprise du Jaren

[2] Un hôpital islamique à Rotterdam Prévu pour 2008, le projet soulève l'ire de la droite populiste. L'article en question est repris ici.