mercredi, 14 décembre 2016

Les français surveillent la stabilité des maisons

On vante souvent le savoir faire de ingénierie néerlandaise en matière de canaux et d'îles artificielles[1]. On vante beaucoup moins ce savoir-faire quand on évoque la construction de la Noord-Zuidlijn, souvent repoussée et sujet d'accidents remarquables[2]. Ce qu'on oublie souvent c'est de vanter le savoir-faire français pour la surveillance de la stabilité des maisons tout au long de la ligne.

Les maisons d'Amsterdam reposent sur des pieux en bois enfoncées profondément dans un sol sablonneux. La cohérence du sol est assurée avec la nappe phréatique et les travaux souterrains du métro sont un risque pour cet ensemble fragile. Les vibrations d'un tunnelier mal orienté ou une fuite dans un voussoir peut déstabiliser l'ensemble et mettre les maisons du centre ville en danger. Les travaux sont calculés au mieux mais comme il y a toujours des aléas, il faut aussi mesurer régulièrement la stabilité des maisons.

Ces le rôle de ces drôles de machines accrochées dans des cages sur les murs le long de Damrak, Rokin, Vijzelgracht et Ferdinand Bolstraat. Les plus observateurs auront déjà vu ces appareils changer de cible alors que les touristes contemplent le galbes des pignons.


Un théodolite Leica série 1000, sur support, pour auscultation automatique d'ouvrages, avec en premier plan, un des nombreux réflecteur catoptrique utilisés, sur lesquels l'appareil fait des mesures répétées pour détecter des éventuels mouvements

Notes

[1] Comme dans le golfe persique évoqué en forme de tulipe|/un-polder-en-forme-de-tulipe]

[2] Voir les articles sur Des travaux qui n'en finissent toujours pas et Les maisons d'Amsterdam s'enfoncent

Lire la suite...

mardi, 6 septembre 2016

Le Amsterdam des touristes et celui des locaux

Amsterdam Tourists and locals En cette période de rentrée penchons nous sur les vacances et son corollaire, le tourisme. Après les cartes des tweets néerlandais, un autre spécialiste a fait une étude sur les données partagés par les internautes. Cette fois c'est le partage de photos qui nous intéressent et qui dit photos dit photos de vacances. Voici le Amsterdam des touristes… et celui des locaux.

Lire la suite...

jeudi, 17 décembre 2015

Fairphone, le téléphone éthique

Beaucoup d'entre vous connaissent déjà le fairphone et j'en connais qui l'utilisent mais pour les autres, je pense que ce billet est bienvenu pour découvrir un téléphone qui se veut éthique au moment ou sa version 2 va bientôt se retrouver dans les poches des happy few qui font de la planète un critère d'achat (Non ce n'est pas encore un article à propos de la COP21).

fairphone-2.jpg

Lire la suite...

jeudi, 21 mai 2015

Quelle est la taille d'Amsterdam ?

Dans le cadre des projets Open Data qui fleurissent dans toutes les municipalités intelligentes[1], la ville d'Amsterdam a répondu à une question pour laquelle j'avais enquêté à mon arrivée en 2006. J'avais mesuré la longueur du ring A10 amstelodamois et du périphérique parisien et constaté que c'était presque kif-kif.

La ville d'Amsterdam fait mieux aujourd'hui en mettant à disposition du public de nombreuses cartes de la ville dont une où l'on peut déplacer les limites de l’agglomération sur la carte du monde. Comme on peut le voir, la carte propose plusieurs traces : celle du centre ville (Centrum) celle du ring A10 (que j'avais mesuré) et celle de l’agglomération, comprenant, entre autres, les villes limitrophes de Zaandam et d'Amstelveen, l'aéroport de Schiphol sur la commune d'Haarlemmermeer et même les bourgades attenantes comme Weesp, , Krommenie ou Halfweg. [2]Il aurait été possible de prendre en compte la conurbation du Randstad mais cette dernière n'a pas de limite officiellement définie ce qui rend le travail délicat. Et surtout, le Randstad ne met pas Amsterdam au centre et ici, la ville veut pouvoir se mettre en avant.$$.

Alors qu'en 2006, je vous proposait 2 cartes que je posait cote à cote en affirmant que les échelles étaient les mêmes, je recommence l'exercice en juxtaposant les agglomérations en vous laissant seuls juges. Trois petits exemples pour vous rendre compte de la taille d'Amsterdam[3].

Amsterdam et elle même

Ceci juste pour vous indiquer la zone couvert par chaque trait rouge.

taille d'Amsterdam à Amsterdam

Amsterdam et Paris

Reprennons mon exemple de 2006 avec une présentation bien plus opendata qu'avant

taille d'Amsterdam à Paris

Amsterdam et Lyon

Une ville de province pour éviter de me faire traiter de parisianocentriste. taille d'Amsterdam à Lyon

Amsterdam et votre ville

Allez sur la page dédiée et déménagez la trace d'Amsterdam sur la planète. Comparez-là à Tokyo, Londres, Mexico ou les Îles Kergelen... À vous de jouer !

Amsterdam-en-Bretagne.png

Notes

[1] Pour les projets Open Data de la ville d'Amsterdam, voir le site dédié.

[2] Mais curieusement pas

[3] Sur mes cartes exemples, l'aéroport de Schiphol n'est pas inclus.

mercredi, 25 février 2015

Bienvenue à Amsterdam

Alix, 40 ans GEEK ET FAN DE NATURE
Si je passe beaucoup de temps devant mon ordinateur, je préfère que l’on me suive à vélo que sur Twitter. J'aime Amsterdam pour... ses ruelles, ses richesses, ses trésors et tous ces spots où l’on sert de la bonne bière. Suivez le guide ! Mon petit + : Partir à la découverte de la nature'

C'est comme ça que commence ma présentation sur le site de Thalys (mon train préféré entre Paris et Amsterdam), où pendant deux ans (2011 et 2012) j'ai invité les lecteurs à partager mes meilleurs spots d'Amsterdam. L'exercice avait des figures imposées comme les thèmes, le ton et le format. Les sujets étaient soigneusement contrôlés avant publication mais c'était une activité intéressante qui a peut-être fait chuter le nombre d'articles sur ce blog.

Alors pour me rattraper, et comme je me l'étais promis il y a si longtemps, je vais vous les proposer à la lecture ici même. Cette série s'appelle bienvenue à Amsterdam parce que nous étions présentés par le site comme les welcomers des voyageurs en train. Pour commencer, je vous propose les bonnes adresses pour manger.

Lire la suite...

mardi, 6 janvier 2015

Twitter aux Pays-Bas, rue par rue

J'avais souligné, après le jour de l'an 2001 le nombre de tweets venant des Pays-Bas était plus important qu’ailleurs. Une question était en suspend, celle de la raison de cette loquacité batave(1). Le service Mapbox a dévoilé en 2013 une carte du monde des tweets géolocalisés faisant apparaitre les lieux où l'on tweetait le plus. Encore une fois, les Pays-bas se détachent des pays environnants mais moins que sur la carte des tweets du nouvel an. Ils semble que la proximité des grandes villes où l'on tweete soit ce qui crée cette impression que le pays entier tweete. Par comparaison, l'Angleterre, où il y a aussi de nombreux tweets ressemble plus à un réseau étalé que les Pays-Bas.

 C'est en zoomant sur la carte pour découvrir les hauts lieux de twittage de Hollande, que cela devient intéressant.

Lire la suite...

vendredi, 12 décembre 2014

Pour se soulager (5)

J'ai déjà passé en revue les différents moyens de se soulager à Amsterdam. C'est surtout qu'il y a des moyens qu'il ne faut pas utiliser. Pisser dans la rue par exemple ce n'est pas autorisé. Vu le nombre de touristes (et locaux) imbibés qui débarquent les vendredi soir, il est bon de le rappeler. C'est ce que fait la mairie en apposant ces panneaux dans les quartiers de sortie.

Ne pas pisser dans la rue

Pour que les imbibés puissent se soulager, elle met à disposition des bacs à pipi en plastique qui sont évacués à la fin du week-end. Il y a aussi quelques vespasiennes, qu'on appelle krull, dans la ville mais ces dernières tendent à être remplacées par des toilettes publiques plus modernes. Tout ça pour dire qu'il ne faut pas pisser dans la rue.

voir aussi

jeudi, 16 octobre 2014

Voiture éléctrique : Amsterdam en avance

Alors que tout le monde semble découvrir la voiture électrique au salon (Mondial) de l'automobile de Paris, Amsterdam continue son petit bonhomme de chemin dans la diversification des modes de transports durables. Les voitures en partage y stationnent depuis les années 90 et la première borne de recharge électrique a été posée il y a cinq ans. Ici, le coût du stationnement et l’exiguïté de la ville ne favorise pas la possession d'un véhicule ce qui aide le développement des modes de circulation alternatifs. Petit historique :

Lire la suite...

vendredi, 18 avril 2014

Tears of steal, les larmes d'acier

Tos-poster.png L'autre jour je suis allé au cinéma, voir une projection de films libres. Contrairement à ce qu'il se passe à la télé, les films libres sont des films qu'on a le droit de voir dans tous les pays et qu'on a le droit de télécharger et de téléverser à loisir parce que la licence le prermet. Il devrait y avoir plus de films de ce genre parce que c'est quand même pratique de pouvoir voir et partager ce qu'on veut où on veut.

L'un de ces films se passe à Amsterdam, c'est Tears of steal, de Ian Hubert. Dans ce monde futuriste, les robots dominent la ville et des humains résistants sont réfugiés dans la tour de Oude kerk. On y voit les magnifiques orgues de cette église, les maisons typiques au bord des canaux et aussi un pont piéton qui enjambe Oudezijds Voorburgwal (ou bien Oudezijds Achterburgwal). Ce pont est au cœur de l'histoire romantique à l'origine de la trame de ce film. Mais je ne préfère pas vous dévoiler l'intrigue alors que vous pouvez regarder ce film directement sur ce blog[1].

J'ai beaucoup aimé cette mise en scène de la ville d'Amsterdam dans un récit de science fiction. La ville devient un des personnage de l'histoire parce qu'elle nous est familière, une peu comme dans SINT ou Amsterdamned.

Ce film a été réalisé apr une équipe talentueuse et financé par la fondation Blender[2] (Elle aussi basée à Amsterdam). Cette fondation finance de jeunes réalisateurs qui font des films utilisant le logiciel Blender, un logiciel libre de modélisation 3D utilisé par de nombreux studios à travers le monde.

Le prochain film

Je profite donc de cet article pour vous présenter cette fondation ainsi que son dernier projet : Gooseberry par le réalisateur français Mathieu Auvray. Gooseberry a encore besoin de votre aide pour boucler son financement. Vous pouvez le faire directement en offrant votre aide dans le cadre du croudfounding ou d'achat d'espaces de sockage sur la page du projet. Amsterdam ne devrait pas jouer dans ce film mais ça promet d'être bien quand même.

Notes

[1] la licence me permet de le diffuser

[2] Et peut-être aussi par du placement produit «Mango»

mercredi, 17 avril 2013

Amsterdam 2013, le printemps orange

Déferlement de touristes à prévoir pour un avril tout orange. Le site de l'office de tourisme ne s'y trompe pas et liste tout ce qu fait que 2013 est spécial pour la saison touristique :

2013 est une année très spéciale pour Amsterdam. Beaucoup de grands événements sont au programme comme la réouverture du Rijksmuseum et du musée Van Gogh. Aussi au programme la célébration des 125 ans du Concertgebouw, des 175 ans d'Artis, des 225 années de Felix Meritis et des 400 ans des canaux d'Amsterdam. Amsterdam a toujours été au 1er rang sur la liste de vos voayges à faire ? Alors 2013 sera l'année par excellence. Selon le Lonely Planet, Amsterdam est aussi la deuxième ville la plus intéressante à visiter en 2013. En bref, découvrez ici le programme et planifiez votre voyage à Amsterdam.

Lire la suite...

- page 1 de 5