Je profite d'un voyage retour à Amsterdam pour vous parler d'une aventutre industrielle Néerlandaise...

Pour revenir à Amsterdam, KLM m'a fait voyager dans un de ses cityhopper, ces avions qui font des sauts de puce d'une ville à l'autre. La plupart de ces KLM-cityhopper sont des Fokker, le mien était un Fokker F70, 80 passagers sur des rangées de 5 sièges (deux à gauche et trois à droite). Un bel avion avec des moteurs Rolls-Royce situés à l'arrière de l'appareil et fabriqué dans le pays de la compagnie affrêteuse.

mon F70 KLM-cityhopper

Anthony Fokker est un des grand ingénieurs des débuts de l'aviation. Il est Néerlandais mais il a construit son permier avion en Allemagne. Il est ensuite devenu célèbre en construisant les fameux triplans allemands de la guerre 14-18. Après le traité de Versailles, comme l'Allemagne n'a plus le droit de construire d'avions, il rentre aux Pays-Bas et crée la société Fokker en se focalisant sur la construction d'avions civils. Les Fokker sont entrés dans l'histoire par leur utilisation dans de nombreuses premières liaisons intercontinentales. Cette aventure a continué jusque dans les années 80 à 90 avec la production d'avions commerciaux réputés comme les F-27, F-28, F50, F70 et F100.

Fokker F50 vu depuis le hublot de mon Fokker F70 Alors que l'entreprise a déposé son bilan en 1996, on trouve encore de nombreux exemplaires encore en service aujourd'hui sur l'aéroport de Schiphol et ailleurs.

Lire aussi