nederlandjes

Nul par ailleurs que chez les dutch

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, 14 août 2018

Le vélo autonome de Google

Depuis peu j'ai vu réapparaître un vieux film présentant le nouveau vélo autonome créé par Google. Les commentaires sont souvent très optimistes et les débats font rage sur la possibilité d'envoyer ses enfants à l'école sur une bicyclette qui avance toute seule, ou pas… Bon, la nouvelle n'est pas nouvelle, c'est une vidéo réalisée aux Pays bas en 2016.

self-driving-bike.png

Lire la suite...

lundi, 21 mai 2018

Haro sur le 30% ruling

Une question revient régulièrement dans les conversations entre expatriés à Amsterdam, c'est « Est ce que tu bénéficies du 30% ruling ? ». Ce 30% ruling (30%-regeling) est une disposition fiscale qui accorde un abattement de 30% sur le salaire brut imposable de tout salarié qui est venu de l'étranger pour occuper un poste qui ne pouvait pas être pourvu avec la main d'œuvre locale. Cette disposition vise à aider les personnes très qualifiées à venir aux Pays bas, malgré le taux d’imposition plutôt élevé du pays et ainsi aider les entreprises néerlandaises qui veulent se doter de compétences rares.

Les conditions pour obtenir cet avantage fiscal, telles que listées sur le site du service des impôts (Bellastingdienst) sont simples: - avoir un travail aux Pays bas - avoir des compétences difficilement trouvables aux Pays bas - avoir vécu à 150 kilomètres hors des frontières du pays pendant au moins 16 mois au cours des deux dernières années.

Les demandes sont généralement faites par l'entreprise qui emploie l'expatrié et elles sont examinées au cas par cas. La sélection semble drastique mais dans les faits, tout expatrié venant avec un diplôme supérieur peut prétendre à cet avantage. Si je n'en ai pas encore parlé c'est que je n'ai pas fait partie de cette catégorie.

10 ans, 8 ans, 5 ans…

Depuis des années cet avantage est accordé pour une période de 10 ans. Seulement le gouvernement des Pays bas comme ailleurs cherche à gratter quelques thunes sur le budget et depuis 2012, les personnes qui font la demande de cet avantage ne peuvent plus le recevoir que pour une période de 8 ans. Aujourd'hui le gouvernement veut encore revoir à la baisse la durée des bénéfice du 30% ruling en le réduisant à 5 ans. C'est la 132ème disposition de l'accord de coalition (Regeerakkoord 2017 2021 VVD, CDA, D66 en ChristenUnie) signé en 2017 par les partis au gouvernement. La règle devrait s'appliquer en 2019. Il est donc temps de travailler sur le texte qui sera présenter le jour de la note des millions.

De looptijd van de 30% regeling wordt verkort van acht naar vijf jaar.

5 ans pour tous dès 2019 ?

Dans les premières évaluations du projet le gouvernement semble entendre que la réduction de la durée de cet abattement de 30% s'étendra à l'ensemble des expatriés qui en bénéficient et non plus comme ce fut le cas en 2012 aux seuls nouveaux bénéficiaires. C'est un coup dur pour les actuels bénéficiaires, cela signifie une baisse de 12 à 16% de leurs revenus. Alors évidement, ils ne sont pas d'accord.

Une pétition tourne pour appeler le gouvernement, non pas à changer son projet mais uniquement à ne pas le rendre rétroactif. Elle est issue d'un collectif qui se nomme United expats of the Netherlands. Leur slogan et leur logique est simple: donner c'est donner…[1]. Ils arguent que cela ne rapportera pas beaucoup au budget de l'État mais risque d'avoir des conséquences négatives sur l'économie du pays.

Pour en savoir plus, visitez le site qui reprend leur slogan : A deal is a deal.

Note

[1] Le slogan est en anglais et en néerlandais et sonne beaucoup mieux: A deal is a deal soit afspraak is afspraak comme le disent les autochtones.

mardi, 23 janvier 2018

Comment les hollandais sont passés au vélo ?

Aujourd'hui la petite reine[1] fait un retour en force dans le cool et la pratique du vélo gagne du terrain un peu partout. Cela n'a pas été toujours le cas et la deuxième moitié du XXème siècle est plutôt marquée par le déclin du cyclisme toutes catégorises confondues. Alors quand on arrivait aux Pays bas dans les années 90, c'était un choc de voir ce peuple continuer à se déplacer à bicyclette dans tout le pays.

Seulement cela n'a pas toujours été le cas et cette pratique du vélo est le résultat de choix politiques datant des années 70, mettant l'accent sur les infrastructures et la sécurité. C'est un tweet signalé par un lecteur qui m'a rappelé que je n'en avais pas encore parlé ici:

Note

[1] Non, je ne vais pas parler de Beatrix.

Lire la suite...

mardi, 16 janvier 2018

Jeroen Dijsselbloem ou la dutch arrogance

En mars dernier, Jeroen Dijsselbloem, le ministre des finances néerlandais et président de l'Eurogroupe[1] a suscité la colère dans les pays du sud de l'Europe avec sa réplique destinée aux Grecs du genre « Vous ne pouvez pas dépenser votre argent en alcool et en femmes et après venir pleurnicher pour avoir de l'aide. Suite aux protestations ils s'était justifié en prétextant la franchise très calviniste des Néerlandais. Cette justification a bien sûr attisé les animosités entre l'Europe du nord et celle du sud au sein de l'Eurogroupe et dans les éditoriaux. Non seulement il évitait bien de demander des excuses pour avoir offensé un peuple mais en plus il donnait le crédit de la franchise à ce qui ne sont que des conneries de café du commerce.

Dijsselbloem qui regarde des enfants de haut

Seulement voilà le ministre a été unanimement applaudit au pays. Non pas parce qu'il gère bien les relations avec ses partenaires de l'Eurogroupe mais parce qu'il a agit en bon Néerlandais en faisant preuve de franchise. Il a eu droit à la reconnaissance de son Premier Rutte et de l'ensemble de la classe politique. Quand ailleurs ont trouve cette attitude brutale et rustre, les Néerlandais son fiers d'être francs. C'est là une grande différence qu'ils ont avec les Français.

Note

[1] Jeroen Dijsselbloem n'est plus président de l'Eurogroupe depuis le 13 janvier 2018. Il a été remplacé par le portugais Mário Centeno.

Lire la suite...

lundi, 18 décembre 2017

Nee nee ! Stop la pub !

Les tracts qui encombrent la boîte aux lettre c'est sympa pour apprendre le néerlandais[1] mais on a vite fait le tour. Il est temps de faire cesser tout ça. Pour cela il y a une solution locale très utilisée, le NEE NEE Sticker.

Nee Ja sur la boîte

Note

[1] Et pour illustrer des articles sur les traditions locales.

Lire la suite...

vendredi, 3 novembre 2017

Le dernier Fokker des Pays bas

J'ai commencé ce blog il y a 10 ans pour vous parler du Fokker, un avion de conception néerlandaise qui équipait la flotte Cityhopper de la compagnie néerlandaise KLM. Il y a quelques années je vous ai parlé des nouveaux Embraer que cette même compagnie achetait pour remplacer les vieux Fokker. Déjà les Fokker 100 et les Fokker 50 ont été remplacés Il ne reste plus que des Fokker 70 qui vont eux aussi être décommissionnés. Quand le dernier Fokker 70 aura quitté le tarmac de Schiphol, ce sera fini de cette longue relation de 97 ans entre la compagnie KLM et l'avionneur local. Cela valait bien un dernier baroud d'honneur:

Antony-Fokker-sur-F70-par-tjdarmstadt.jpg Fokker 70 avec une livrée représentant Antonny Fokker par tjdarmstadt

Lire la suite...

lundi, 16 octobre 2017

La nouvelle bière trappiste est néerlandaise

La bière trappiste est une catégorie de bière bien connue pour qui aime bien ce breuvage. Même si avec sa fermentation basse et son titre d'alcool élevée elle est typique de la bière belge, elle n'en est pas moins appréciée dans le pays où coule l'Amstel. Beaucoup de pubs d'Amsterdam proposent des bières d'abbaye à la pression en plus de la traditionnelle pils locale mais les connaisseurs peuvent demander une bière trappiste, très souvent une Westmalle, en bouteille. Les Pays bas sont même producteurs de bière trappiste authentique ce qui n'a pas toujours été le cas. Les commerçants bataves et le label brassicole des moines contemplatifs ont d'ailleurs une histoire mouvementée.

authentic-trappist-product.jpg

Lire la suite...

vendredi, 17 mars 2017

Après les élections (2017)

Il y a onze ans (déjà) je partageais avec vous ma découverte de la politique néerlandaise avec le résultat des élections générales (l'équivalent de nos législatives) du 22 novembre 2006. Ces élections qui ont donné naissance au cabinet Balkenende IV, une alliance des chrétiens démocrates (CDA), sociaux démocrates (PvdA) et d'un autre petit parti chrétien progressiste (CU) à qui on doit l'interdiction de fumer dans les cafés et restaurants, la création des centres d'accueil de jeunes et des familles dans toutes les mairies ainsi que la nationalisation d'ABN Amro suite à la crise bancaire de 2008.

À l'époque déjà je comparais les élections néerlandaises avec leur pendant français notant ce qui est pareil et ce qui est différent.

Aujourd'hui le monde entier à les yeux rivés sur les résultats aux Pays bas parce qu'il pourraient préfigurer les résultats d'autres élections cette année qui pourraient changer la face de l'Europe. C'est donc le moment ou jamais de mettre ces résultats en perspective et de voir ce qui a changé en 10 ans dans nos deux pays.

Lire la suite...

dimanche, 5 mars 2017

La fin des ordinateurs pour les élections

Le gouvernement des Pays bas vient d'annoncer qu'ils ne feront plus confiance aux ordinateurs pour les prochaines élections législatives. Annoncé par l'agence Reuters, cette décision à été largement reprise dans la presse française qui a souvent dit n'importe quoi. On va donc récapituler pour

Lire la suite...

dimanche, 12 février 2017

La drogue et la neige

L'industrie néerlandaise des coffeeshops est grande consommatrice de produits (beuh, shit, cannabis, chichon et autre superskunk) qui sont illégaux en trop grande quantité. Mais comme ce commerce est florissant et qu'il amène des touristes par la porte de devant, la police ne met pas trop son nez sur ce qu'il se passe par la porte de derrière. Elle préfère laisser les utilisateurs tranquilles et se concentrer sur les gros trafics[1].

Se sont donc multipliés aux Pays-Bas des fermes de cannabis donc l'activité ne peut pas être déclarée parce que la loi la juge illégale. La police traque ces fermes, cachées dans des appartements bon marché et des jardins aux clôtures opaques. Une des techniques pour détecter ces fermes clandestines est d'éplucher les consommations d'électricité au m². Les appartements couverts de lampes chauffantes et d'humidificateurs d'air consomment trop pour être à usage d'habitation... Une autre technique est d'attendre qu'il neige...

culture-cannabis-nuit-neige.jpg Il neige la nuit mais la chaleur de la ferme fait fondre la neige sur le toit. (Photo: Erik Bras)

Lire la suite...

- page 1 de 24