mercredi, 9 novembre 2011

Les rendez-vous francophones de la fin d'année

Je ne vais pas passer en revue tous les calendriers francophones. Le Consulat Général de France à Amsterdam liste les diverses associations francophones du pays et ces dernières ont chacune leur agenda plus ou moins chargé. Il y a aussi le l'agenda du Lion Bleu qui recense les évènements du mois à venir. Évènements portés par ces mêmes associations mais aussi évènements francophones de la vie culturelle néerlandaise (films, théâtre concerts etc.)

Il y a aussi l'agenda de la radio oh là là, où sont listés les tournées de DJ Natasha, réputée pour ses franco-thunes à gogo, le forumles bons plans sorties sont régulièrement mis à jour, et n'oublions pas l'Institut Français qui organise quelques conférences et ciné-clubs en son sein tout en étant partenaire d'évènements culturels hors de ses murs.

Maintenant que je vous ai indiqué les meilleures sources d'information pour sortir en toute francitude, je ne devrais plus rien ajouter d'autre. Je vais pourtant vous lister les rendez-vous essentiels de la communauté francophone des Pays-Bas en novembre.

Le Beaujolais nouveau

Traditionnellement, c'est l'Alliance française de la Haye qui organise le beaujolais nouveau le jour officiel (troisième jeudi de novembre) mais cette année l'apéro a lieu le vendredi. Comme toujours, le forum qui prolonge la fête le lendemain avec sa soirée annuelle à Amsterdam.

La Kermesse francophone

Ayant déjà parlé de solidarité francophone l'année dernière, je n'ai plus à présenter la kermesse francophone. Tout juste puis-je vous rappeler la date: 26 novembre 2011, à La Haye Wijndaelerduin 1. À ne pas manquer! Lisez mon compte rendu si vous voulez savoir à quoi ça ressemble.

mercredi, 12 octobre 2011

Beaucoup plus de .nl que de .fr

L'association du CENTR, regroupant de nombreux registres de ccTLD, vient de faire paraitre son rapport DomainWire Stat Report, un rapport succin de statistiques sur ces domaines de premier niveaux correspondants aux code de pays. Pour rester fidèle à mon blog je vais continuer à comparer la France et les Pays-Bas, deux pays très proches et très différents.

Sur le premier graphique, tout va bien, La France et les Pays-Bas font partie du groupe de tête. les 20 premiers ccTLD représentent 75% du nombre de noms de domaine en code pays. La France à la 12ème position se défend bien étant dans le groupe des ccTLD qui ont plus que 2 millions de domaines. Les Pays-Bas se portent encore mieux, à la troisième place, ils dépassent les 4 millions de domaines[1]. Il y a beaucoup plus de .nl que de .fr.

nombre de noms de domaine nationaux

Le score des Pays-Bas dépasse celui de la France de plus du double. C'est pas mal pour un pays qui ne la ramène ni au G20 ni au conseil de sécurité et dont la population est presque 4 fois moindre que la France. La carte ci-dessous, extraite du rapport précité montre ce décalage flagrant entre les quelques pays de tête et les suivants.

noms de domaine par population, carte d'Europe

L'Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark et la Suisse ont tous plus de 15 nom de domaine dans leur extension nationale par tranche de 10 habitants. La France plafonne à 3 noms de domaine pour 100 habitants (en comptant large). La France et le Royaume-Uni sont des pays comparables en terme de population, de croissance et d'économie et pourtant la perfide Albion fait presque 5 fois mieux pour garder ses noms de domaine à la maison. Comment cela se peut-il ? L'internet français est-il à la traine ?

Note

[1] Le cap des 3 millions de noms de domaine ont été passés en 2008

vendredi, 7 octobre 2011

Bientôt les élections (2)

Les primaires présidentielles socialistes de 2011 (primaires citoyennes)[1] organisées par le PS en France a réussi à placer ce parti sur le devant de la scène médiatique pendant plusieurs semaines. L'exercice était difficile parce que le parti prenait le risque d'afficher au grand jours ses divisions et surtout ses inévitables querelles de pouvoir. Le vainqueur des primaires en sortirait affaiblit tandis que l'autre camp a tout le temps d'aiguiser ses couteaux.

Le succès des débats télévisés sur France 2, puis I-Télé et enfin BFM ont montré des candidats affirmant leurs convictions mais sans réellement se déchirer. Quelque soit le candidat victorieux au soir du 16 octobre, il aura à porter le programme socialiste, qu'il teintera de sa sensibilité et de sa personnalité. Car au fond, c'est ce que les électeurs auront à choisir: la personnalité du candidat socialiste (et radical de gauche).

Mais pourquoi je vous bassine avec les primaires qui ont lieu dans un autre pays que le mien ? Simplement parce que j'ai été invité à y participer. Tous français établit hors de France, s'il est inscrit sur les listes électorales, à le droit de voter pour ces primaires. J'ai été invité à m'inscrire par un tract reçu au moins de juin dans ma boite email.

tract pour les primaires socialistes

Ce tract m'est parvenu parce que je suis inscrit sur les listes électorales au consulat d'Amsterdam. Les partis politiques ayant accès au fichier des électeurs ont put envoyer ce tract à tous les inscrit de ma circonscription pour les inciter à s'inscrire. Je ne sais pas si beaucoup de gens se sont inscrits mais les primaires auront lieux aussi aux Pays-Bas. Le bureau de vote sera installé à la Haye dans les locaux du PvdA, le parti travailliste local[2].

Notes

[1] Ces primaires ne sont pas à proprement parler des élections. On devrait plutôt parler de votation, mais je préfère garder le titre de ma série Bientôt les élections.

[2] Et vous, vous allez voter où?

mercredi, 14 septembre 2011

Bientôt les élections (1)

Dimanche 25 Septembre auront lieu les élections sénatoriales. Ce scrutin n'est pas ouvert à tous et c'est pour ça que tout le monde s'en fout. Il n'y aura pas de grande soirée électorale sur TF1 avec plein de débats super fades et fascinants.

Il faut dire que le mode de scrutin n'incite pas à la médiatisation. Seul la moitié de la haute assemblée est renouvelée. Il est donc peu probable qu'un scrutin change drastiquement la composition de la chambre haute. Les sénateurs n'étant pas élus au suffrage universel direct, seuls de rares grands électeurs (députés, conseillers généraux et régionaux, représentants municipaux) sont convoqués aux urnes ce dimanche. Le candidat en lice n'a donc pas à convaincre les foules mais à travailler ses réseaux politiques et répondre au clientélisme local. Tout cela n'encourage donc pas la surenchère médiatique.

Cette retenue médiatique est bien dommage car le rôle d'un sénateur est aussi important que celui d'un député. La couverture médiatique devrait être aussi grande que pour les législatives[1].

senatoriales-2011.gif Jusqu'à récemment, les élections sénatoriales avaient un écho différent à l'étranger du fait que les seuls représentant des français à l'étranger au parlement sont les 12 sénateurs élus par l'Assemblée des Français de l'Etranger. Cette exception ne va pas durer parce que depuis la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008, les français de l'étranger pourront élire leur députés dès les prochaines législatives.[2]

Pour le moment seul 12 sénateurs me représentent. Le Sénat français étant maintenant renouvelé de moitié tous les trois ans, six sièges sont à pourvoir. Le conseiller de ma circonscription présente les quatre listes en lice pour ce scrutin proportionnel.

J'allais conclure par un « faites votre choix et faites le bon » mais hélas le scrutin est indirect.

Notes

[1] Comme si la couverture médiatique d'une élection était proportionnelle à son enjeu... les journalistes préfèrent montrer les querelles de personnes et de petites phrases assassines que les vrais enjeux.

[2] En juin 2012, sauf accident.

jeudi, 8 septembre 2011

La foire aux livres

C'est la rentré et comme toujours à la rentré il faut acheter de nouveaux livres d'école. Les parents inscrits au lycée français de la Haye ont peut-être du mal pour trouver tous les bouquins. C'est là qu'une foire aux livres d'occasion en français est une bonne idée.

Lire la suite...

vendredi, 19 août 2011

.FR comme dans Frise

.fr comme Frise On pourrait croire que dans un petit pays comme les Pays-Bas les régionalismes ne sont pas très puissants puisque tout le monde habite à maximum trois heures de route de l'autre. On a vu qu'il n'en était rien.

On pourrait croire aussi que le succès des noms de domaines en .nl avait annihilé les revendications régionales concernant les noms de domaine. Il n'en est rien.

En février dernier, une annonce saugrenue proposait à la frise de se venger de l'invasion française survenue il y a 200 ans en proposant des noms de domaine en .fr à tous les frisons.

David Dijkstra, le directeur du bureau d'enregistrement Hostnet est lui même frison (hij is een geboren en getogen Fries) , il a donc lancé un site dédié à cette nouvelle offre: namme.fr. Le site explique tout en néerlandais mais hélas, pas en frison. À l'époque, la presse s'est fait l?écho de l'initiative humoristique.

Il est aussi rappelé que les noms de domaine en .fr ne peuvent être attribué qu'en France ou à des français. Depuis 2010, il est possible pour un français de l'étranger de réserver son .fr. Les choses devrait changer bientôt puisque l'AFNIC, registre en charge du .fr, prépare l'ouverture du .fr à l'Europe d'ici la fin de l'année.

mardi, 2 août 2011

L'internalisation des coûts externes

Des fois j'aime montrer ma science en utilisant du jargon spécialisé. Le titre de ce billet n'est pas loin d'être l'un des meilleurs depuis la création de ce blog. Qu'est ce donc que l´internalisation des coûts externes dans les transports ?

Lire la suite...

jeudi, 9 juin 2011

les 178 nationalités d'Amsterdam

Selon les dernières statistiques, Amsterdam servirait de repaire à plus de 178 nationalités différentes. Ce chiffre est un record mondial !

Lire la suite...

mercredi, 15 décembre 2010

Les projets torpillés

Le téléthon est passé et contrairement à ce qui avait été annoncé sur ce blog, il n'a pas eu lieu, ni à Amsterdam ni ailleurs aux Pays-Bas. Un téléthon de fortune a néanmoins eu lieu avec les quelques bénévoles qui ont assuré la fête dans un lieu secret: La Maison Descartes. Comment en est-on arrivé là ?

Je n'ai pas participé à la préparation et je ne pensais même pas y passer puisque je n'étais pas à Amsterdam ce week-end. Mais j'avais quand même idée de saluer et d'annoncer cet évènement. L'annonce de vendredi m'a un peu refroidit: TÉLÉTHON ANNULÉ. Apparamment, l'annulation serait due à une personne au sein de la société assurant l'hébergement qui, en changeant les conditions d'occupation des lieux, s'est mis à dos l'ensemble des autres organisateurs.

Cela me rappelle les conditions d'organisation de la première fête de la musique 2007 dont Laurent Chambon s'est fait l'écho sur son blog. Une cheffaillonne s'en est vu confier l'organisation et a mis son nez dans les affaires de tous au point de faire disparaitre la spontanéité de cette fête.

Cela n'est pas bien grave, l'année suivante un véritable comité d'organisation a vu le jour et la fête de la musique a commencé à bien prendre aux Pays-Bas. Le Téléthon aussi continuera aux Pays-Bas...

vendredi, 3 décembre 2010

La kermesse francophone

J'en ai parlé récemment, la kermesse francophone, à La Haye, est une institution. Depuis 40 ans, c'est le plus gros évènement de charité francophone en pays batave. J'y suis allé la semaine dernière, et comme le montre les photos, c'est un gros truc.

Lire la suite...

- page 4 de 13 -