Recherche

Votre recherche de vélo a donné 114 résultats.

lundi, 13 juillet 2015

Cathédrale impromtue (2/2)

Parfois, au détour d'un petit tour en voiture ou à vélo, on découvre qu'on est passé à proximité d'une cathédrale. Cathédrale construite dans un endroit et d'un matériau inhabituels. J'ai parlé de cette cathédrale de Reims en rochers à proximité du delta project, réalisée par Marinus Boezem. Mais l'artiste ne s'est pas arrêté à cette seule cathédrale. L'une d'elle se croise sur l'île du Flevoland, le long des pistes cyclables d'Almère. C'est la cathédrale verte, (De Groene Kathedraal).

La cathédrale verte

La cathédrale verte est en fait mieux visible du ciel et aujourd'hui même les plans du coin la font apparaître, ce qui n'était pas le cas pendant de nombreuses années. Ici vous pouvez la voir sur OpenStreetMap :

La Cathédrale verte sur Openstreetmap

La cathédrale verte est en fait une double cathédrale, le monument lui même, composé de peupliers plantés de la même manière que les piliers de la cathédrale de Reims, et une clairière dans le bois juste à coté, de la même taille et forme que la cathédrale. Tout est fait comme si les arbres avaient été transportés d'un lieu d'extraction à un lieu de construction, comme pour les pierres d'une cathédrale. Ici, la clairière est à quelques minutes de marche de la cathédrale verte.

chaque arbre est relié par un petit chemin piéton qui achève le plan de la cathédrale. Au sol, on voit les chemins et on peut les emprunter mais on voit surtout un grand bosquet de peupliers dont l'alignement est peut être singulier mais pas très explicite.

La Cathédrale verte au sol

Comme pour les crop circles anglais, il faut prendre de la hauteur pour admirer au mieux ce monument arboricole. Les meilleurs photos sont donc prises d'avion ou de drônes et montrent la cathédrale verte dans toute sa splendeur.

La Cathédrale verte vue du ciel

La construction de la cathédrale a commencée en 1987 quand la mairie d'Almère a décidé de planter selon les plans de Marinus Boezem conçus en 1978, des chênes et des hêtres et des haies selon le plan de cette cathédrale, ainsi qu'une autre avec des peupliers de Lombardie. La première cathédrale tombait en ruine à mesure que les arbres poussaient de manière irrégulière (c'est aujourd'hui la clairière) alors que la seconde montait vers le ciel lentement comme devait le faire la cathédrale de Reims au 13ème siècle. En 1996 les peupliers étaient suffisamment grand pour que la cathédrale soit officiellement ouverte et les chemins ont été installés au sol. Le musée du Pavillon d'Almere (Museum De Paviljoens) qui présente cette oeuvre, la date de 1978-1996 comme si l'artiste avait passé presque 20 ans à travailler dessus.

En fait ce sont les arbres qui ont fait le plus gros du travail en poussant pendant toutes ces années. Cette œuvre de land art s'intègre tellement dans le paysage que c'est le paysage qui la fait vivre...

vendredi, 3 juillet 2015

Le Grand Départ: Au tour d'Utrecht

Comme nous l'a promis notre ambassadeur, la quatrième ville des Pays-Bas[1] est le point de départ du tour de France ce 5 juillet et déjà c'est effervescence dans la capitale ferroviaire du pays. Comme lors du passage du Giro en 2010 à Amsterdam de nombreuses animations sont proposées en amont de la course proprement dite. Depuis des mois les voitures surmontés des Nijntjes géants, le petit lapin blanc est un enfant du pays, portant les maillots champions du tour, sillonnent la ville pendant que d'autres font leur tour de Franz.

grand-depart-utrecht2015.jpg

Depuis le début de la semaine, la ville entière s'est parée de jaune (Geel) car le tour s'y est installé. Les équipes sont déjà là et ont été présentée officiellement à la presse le 2 juillet. L'habituel contre la montre du prologue aura lieu le 4, veille du grand départ le dimanche 5. Entre temps c'est la fête dans la ville avec de nombreuses activités autour du vélo. Le village de l'Avant Tour a élu ses quartiers dans la plus grande halle d'expo du pays, la Jaarbeurs[2].

Parmi les manifestation en marge du tour, on peut noter une opération (pièces) jaunes (la couleur du maillot jaune) portée par la fondation Vrienden WKS. Des jeunes réaliseront des exploits sportifs pour collecter des fonds qui iront aider à aménager des espaces pour les enfants dans les hopitaux.

Les Pays-Bas sont le pays du vélo et c'est sans doute pour cela que les villes s'y battent pour obtenir le passage du tour. Les Pays-Bas sont le premier pays de départ du tour hors de France avec pas moins de 6 départs depuis celui d'Amsterdam en 1954.

Cette année Utrecht, qui veut devenir la capitale européenne du vélo profite du tour pour faire sa promotion et tout ce qu'elle fait pour le tour vient d'enfant du pays. On a vu que les voitures étaient surmontés de lapins blancs Nijntje (ou Miffy), créé par l'Utrechtois Dick Burna. Le design de l'affiche du Grand Départ, quand à lui est inspiré de Gerrit Rietveld, architecte du mouvement De Stijl qui a produit la fameuse chaise bleue mais aussi une brouette qui ressemble au logo ci dessus.

kruiwagen de Gerrit Rietveld

Enfin, la chanson du tour «Bon voyage» est écrite et interprétée par Blaudzun, un Utrechtois barbu et le clip a été réalisé par les Utrechtois Job, Joris & Marieke. Oui, vous avez bien lu, ce sont eux qui ont gagné le prix du public au festival des très court cette année avec un autre très court « A single life ». Voilà comment je termine ce billet sur le tour de France en rappelant les deux précédant billets dans une sorte d'épanadiplose vélocipèdique. Bon voyage en Asie/Mes-vacances-en-Asie et le Festival très court en un seul clip:

Notes

[1] Utrecht est la quatrième ville la plus peuplée des Pays-Bas après Amsterdam, Rotterdam et la Haye qui ont déjà accueilli le Grand Départ. Pour Rotterdam, c'était en 2010 et j'en avait parlé

[2] Dont je vous ai déjà parlé à l'occasion de salons

mercredi, 25 février 2015

Bienvenue à Amsterdam

Alix, 40 ans GEEK ET FAN DE NATURE
Si je passe beaucoup de temps devant mon ordinateur, je préfère que l’on me suive à vélo que sur Twitter. J'aime Amsterdam pour... ses ruelles, ses richesses, ses trésors et tous ces spots où l’on sert de la bonne bière. Suivez le guide ! Mon petit + : Partir à la découverte de la nature'

C'est comme ça que commence ma présentation sur le site de Thalys (mon train préféré entre Paris et Amsterdam), où pendant deux ans (2011 et 2012) j'ai invité les lecteurs à partager mes meilleurs spots d'Amsterdam. L'exercice avait des figures imposées comme les thèmes, le ton et le format. Les sujets étaient soigneusement contrôlés avant publication mais c'était une activité intéressante qui a peut-être fait chuter le nombre d'articles sur ce blog.

Alors pour me rattraper, et comme je me l'étais promis il y a si longtemps, je vais vous les proposer à la lecture ici même. Cette série s'appelle bienvenue à Amsterdam parce que nous étions présentés par le site comme les welcomers des voyageurs en train. Pour commencer, je vous propose les bonnes adresses pour manger.

Lire la suite...

mardi, 17 février 2015

La première route solaire du monde

La première voie solaire du monde sera néerlandaise et il s'agit évidement d'une piste cyclable[1]. Elle a été mise en service le 12 novembre 2014 dans la bourgade de Kommenie[2] au nord d'Amsterdam (voir carte).

La compagnie néerlandaise SolaRoad a vu le jour dans les bureaux de TNO (Nederlandse Organisatie voor Toegepast Natuurwetenschappelijk Onderzoek) L'association de recherche qui équivaut au CNRS français. Elle a eu le soutien de la province de Hollande septentrionale et des sociétés Imtech et Ooms Civiel.

Loin du patakès médiatique américain de SolarRoadways, capable de lever plus de 2.000.000 dollars sur Indiegogo en montrant des dalles qui clignotent dans tous les sens mais sans avoir encore tracé de voie d'usage public, SolaRoad fait son petit bonhomme de chemin aussi discrètement que concrètement. On ne sais pas encore si cette solution sera viable mais on se lance dans un test grandeur nature, sur un petit tronçon. Les travaux ont commencé en octobre.

La construction se fait par panneaux préfabriqués sur un support de sable compacté, denrée courante aux Pays-Bas. Les éléments sont imbriqués avec des ergots de manière à ce qu'aucune différence de hauteur n'apparaisse avec le temps. La surface est composé de verre sécurité avec un revêtement granuleux pour garantir l'accroche des pneus de bicyclettes. La conception du revêtement a aussi pris en compte l'utilisation normale de la piste cyclable. Des choses comme le passage de véhicules de services, plus lourds, ou la chute d'objets ont été pris en compte.

Seul un coté de la piste cyclable sera équipé de cellules photoélectriques. L'autre coté sera nu mais avec le même revêtement. Cela permet de réaliser les tests comparatifs à moindre coût. Tous les systèmes de sécurité et de maintenance de ce revêtement ont été testés en amont de la réalisation de cette piste mais il reste encore des tests à effectuer en réel, in situ. C'est le but de cette première route solaire.

Donc pendant 3 ans, les usagers à vélo de Kommenie vont utiliser cette piste cyclable témoin. Pendant ces 3 ans, la société SolaRoad va effectuer toutes sortes de mesures sur la piste et dans les installation autour afin de parfaire leur solution de routes solaires. Dans trois ans donc, on saura si il y aura d'autres pistes cyclables, des parkings ou des autoroutes capables de générer de l'énergie.

Voir aussi

Les routes du futur
Un polder en forme de tulipe

Notes

[1] Vous ai-je dit que les pays-Bas étaient le pays du vélo ?

[2] J'ai déjà fait du vélo à Kommenie mais jamais je n'aurais pensé pouvoir parler de cette localité dans ce blog...

lundi, 3 novembre 2014

Les vélos morts

Quand on vient d'arriver à Amsterdam, on est marqué par de nombreuses choses nouvelles que j'ai essayé de vous exposer sur ce blog depuis des années. Parmi elles, la bicyclette et le mauvais temps sont les changements les plus évidents. Cette photo, prise lors de mon premier automne à dans cette ville de Hollande du nord, illustre les deux.

Les vélos morts

En 2006, je vous parlais du temps qui se gâte avec une photo similaire, prise il y a exactement huit ans. J'ai peu insisté sur les troupeaux de bicyclettes qui s’agglutinaient à l'entrée de la gare du sud (Sation Zuid WTC). Depuis, la gare a changé de nom et les abords ont été aménagés avec un parking souterrain pour vélos et de nombreuses autres places à proximité.

Lire la suite...

jeudi, 16 octobre 2014

Voiture éléctrique : Amsterdam en avance

Alors que tout le monde semble découvrir la voiture électrique au salon (Mondial) de l'automobile de Paris, Amsterdam continue son petit bonhomme de chemin dans la diversification des modes de transports durables. Les voitures en partage y stationnent depuis les années 90 et la première borne de recharge électrique a été posée il y a cinq ans. Ici, le coût du stationnement et l’exiguïté de la ville ne favorise pas la possession d'un véhicule ce qui aide le développement des modes de circulation alternatifs. Petit historique :

Lire la suite...

mardi, 9 septembre 2014

Aviron : Championnats du monde d'Amsterdam

Pour ce qui est du sport, je vous ai déjà parlé en long en large et en travers du football, le principal sport national et un petit peu de hockey, un autre sport très en vue aux Pays-Bas. Je vous ai notamment parlé de filles qui sont plusieurs fois de suite championnes d'Europe (comme en 2009 à Amsterdam), du monde (comme en 2006, année du début de ce blog) et olympiques.

Nouveau mot : Roeien

Un autre sport semble être en vue à Amsterdam c'est l'aviron (roeien). Un pays avec autant de canaux se prête bien évidement à la pratique des sports d'eau. Il n'est pas rare lors de mes promenades à vélo le long de la rivière Amstel, de croiser des rameurs en plein effort comme le montre cette photo :

Aviron sur l'Amstel (Roeien op Amstel)

Les compétitions d'aviron sont nées en Grande Bretagne et ce pays est encore aujourd'hui à la pointe de ce sport, grand pourvoyeur de champions. Mais les Pays-Bas se sont mis très tôt à ce sport et comptent aussi leur lot de champions. Amsterdam a déjà hébergé la coupe du monde d'aviron en 1921 comme le témoigne cette vidéo archivée sur Wikipedia :

Lire la suite...

lundi, 14 janvier 2013

Les routes du futur

Avec leur réseau d'autoroutes dense, à fort trafic et réglées au millimètre, les Pays-Bas sont les champions des autoroutes. Il faut dire qu'il n'y a pas d'alternatives, pas de routes secondaires comme les nationales en France. Ici, tout le monde connait l'autoroute, tout le monde prend l'autoroute.

Routes du futur

Pas étonnant que les autoroutes du futur soient pensées aujourd'hui dans ce pays.

Lire la suite...

vendredi, 21 septembre 2012

Deux préjugés sur la France et les Pays-Bas

On sait que Google nous espionne sur internet et fait parfois d'étonnantes choses avec nos activités, comme des statistiques. Un article posté il y a quelques jours sur le blog officiel de la compagnie présentait une belle infographie sur les habitudes des internautes préparant leurs vacances. La France et es Pays-Bas font partie des rares pays sellectionnées. Les préjugés tombent.

Lire la suite...

jeudi, 17 mai 2012

Me ne sera plus in Amsterdam

Après plus de six ans à Amsterdam, le temps est venu pour moi de partir pour de nouvelles aventures.

Lire la suite...

- page 1 de 12